Dernière mise à jour 11:56:33 AM
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian

Éditorial : Le changement se profile à l'horizon

Iran / Éditorial : Le changement se profile à l'horizon

L'Iran a connu de nombreuses manifestations et révoltes populaires en 2018. Elles ont atteint leur apogée en janvier dernier et se sont poursuivies tout au long de l'année. La population a exprimé très clairement son mécontentement profond du régime théocratique et aspire à un changement de régime.

Éditorial : Le régime iranien assailli par des sanctions et des manifestations

Éditorial : Le régime iranien assailli par des sanctions et des manifestations

Les sanctions américaines ont un impact très négatif sur le régime à Téhéran qui doit par ailleurs se conformer aux normes internationales en matière de transparence financière. Avec ces normes, il serait difficile pour Téhéran de continuer à soutenir ses groupes inféodés en Syrie, au Liban, en Irak et au Yémen. Mais, si le régime maintient sa position actuelle, les embargos économiques vont s'étendre et l'Europe, la Russie et la Chine n'auront d'autre choix que de prendre leur distance par rapport au régime en Iran.

Il est temps pour l'UE de repenser la politique à l’égard de l’Iran après les provocations balistiques

Il est temps pour l'UE de repenser la politique à l’égard de l’Iran après les provocations balistiques

Le week-end dernier, le régime iranien a testé un missile balistique qui a la capacité d'atteindre l'Europe.

Ce qui est choquant, c'est que le régime des mollahs a eu le culot de mener une telle activité alors qu'il tente activement de persuader les Européens de prendre des mesures pour contrer les effets des sanctions américaines qui sont actuellement en vigueur.

Éditorial : Les géants pétrochimiques spolient jusqu'à 9 mois de subventions iraniennes !

Éditorial : Les géants pétrochimiques spolient jusqu'à 9 mois de subventions iraniennes !

Selon le nouveau plan monétaire du régime, qui a été proposé le 6 août (c'est-à-dire le jour même de l'entrée en vigueur de la première série de sanctions américaines), l'importation de produits essentiels (qui compte une vingtaine d'articles) doit se faire avec un taux de 4200 tomans. Tous les autres produits doivent être importés au taux du marché secondaire.

Éditorial : un tsunami de la pauvreté en Iran

Éditorial : un tsunami de la pauvreté en Iran

Au cours de ces 6 derniers mois, la valeur du rial a été réduite de moitié et un dirigeant iranien a prévenu que le régime était à la veille d’atteindre le point critique en terme de situation sociale : « Dans la seconde moitié de l’année, nous atteindrons une nouvelle vague d’inflation, ce qui entrainera une nouvelle baisse du pouvoir d’achat et par conséquent, un bien-être bien moins important pour nos citoyens. La pauvreté dans notre pays ne fera qu’accroître dramatiquement. »

Éditorial : L'impasse de Khamenei face au soulèvement populaire et la crise économique

Éditorial : L'impasse de Khamenei face au soulèvement iranien

Lundi 13 août, le Guide Suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a rompu son silence et est apparu pour la première fois après la récente vague de manifestations et les crises importantes que traverse le régime. Une crise économique mortelle provoquée par la chute libre du Rial, l'échec de l'accord nucléaire de 2015 et l’enjeu d'éventuelles négociations avec les États-Unis.

Éditorial : Le régime iranien lance un jeu de remaniement ministériel en prolongation

Éditorial : Le régime iranien lance un jeu de remaniement ministériel en prolongation

Les analyses que l'on trouve dans l'univers médiatique du régime iranien ces jours-ci sont remplies d'un tout nouveau sujet : la question du remaniement du cabinet d’Hassan Rohani. Le remaniement ministériel est quelque peu sans précédent dans l'histoire du régime des mollahs, les rares cas que l'on trouve dans les 11 gouvernements précédents étant principalement dus à des conflits et à des affrontements à l’intérieur du régime et non à un changement de politique gouvernementale, ce qui pourrait être décrit comme une « réaffectation de postes » et non un remaniement ministériel.

© 2018 Copyright CNRI - Conseil National de la Résistance Iranienne - Tous droits réservés