Dernière mise à jour 11:56:33 AM
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian

Éditorial : le régime iranien est terrifié par les manifestations populaires

Éditorial : le régime iranien est terrifié par les manifestations

Le régime iranien doit faire face à de nombreuses crises, à la fois nationales et internationales, mais aucune n’est plus menaçante que le soulèvement populaire dans le pays qui a commencé en décembre dernier.

Les Iraniens n’en peuvent plus après des décennies de répression et de corruption du régime qui ont fait sombrer l’économie et ont pratiquement détruit le pays. Ils sont donc descendus dans les rues en nombre, chose inédites sous le régime des mollahs. Ces manifestations se sont poursuivies, malgré une violente répression de la part des mollahs. En effet, au moins 50 manifestants ont été abattus par balle dans les rues et 8000 ont été arrêtés et risquent aujourd’hui la peine de mort.

Le régime est préoccupé par ces manifestations qui ne cessent de croître. Un responsable du camp des soi-disant modérés du régime a comparé le régime à « une personne sur un pont flottant qui attend venir la catastrophe. »

Rien que la semaine dernière, des manifestations ont éclaté dans plusieurs villes, des bazars jusqu’aux stades. Les manifestants ont scandé des slogans contre le Guide suprême Ali Khamenei et le régime dans son ensemble. Le régime a, bien entendu, intensifié ses mesures de sécurité, utilisant un mélange de police, de forces spéciales et d’agents en civil pour étouffer les manifestants. Mais cela n’a pas arrêté les manifestations populaires.

Beaucoup de dirigeants au sein du régime essaient de minimiser les manifestations et blâment les « ennemis » de l’Iran pour faire croire qu’ils gardent le contrôle, mais ils oublient que le monde peut voir les manifestations grâce aux réseaux sociaux des manifestants et les sites web de la Résistance. Le régime a admis à plusieurs reprises que la Résistance iranienne jouait un rôle clef dans les manifestations, prouvant que ce n’est pas un groupe marginal comme les mollahs essaient de les décrire régulièrement.

Le régime a clairement peur d’être renversé. C’est pour cette raison qu’il fera n’importe quoi pour mettre fin à ce soulèvement, sauf régler les problèmes des Iraniens. Mais la réalité est que le régime tombera tôt ou tard. Les problèmes en Iran sont dus aux mollahs et ne pourront être résolus tant que le régime au pouvoir. Les mollahs ne font que retarder l’inévitable.

En plus des manifestations, les mollahs iraniens sont désormais impliqués dans des luttes intestines, ce qui une fois de plus ne fait que montrer les faiblesses du régime. Certains s’en sont pris à l’inaction du régime concernant les problèmes des Iraniens, d’autres ont accusé le régime de ne pas être assez sévère avec les manifestants, mais le monde devrait éviter de les diviser entre les modérés et les conservateurs. Tous les membres du régime iranien sont faits du même acabit. Ils ne font que se disputer pour le pouvoir. Mais les Iraniens ne les laisseront jamais faire.

© 2018 Copyright CNRI - Conseil National de la Résistance Iranienne - Tous droits réservés