Dernière mise à jour 11:56:33 AM
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian

Iran: Le Conseil suprême de sécurité nationale ordonne un siège intensifié sur le camp Liberty suite au rassemblement de Paris

Iran: Le Conseil suprême de sécurité nationale ordonne un siège intensifié sur le camp Liberty suite au rassemblement de Paris

Selon les rapports reçus de l’intérieur du régime iranien, suite au grand rassemblement de la Résistance iranienne à Paris qui a rencontré un large écho à l’intérieur de l’Iran et à l’étranger, le Conseil suprême de sécurité nationale du régime de mollahs a décidé d’intensifier les pressions imposées sur l’Organisation des Moudjahidine du Peuple d’Iran (OMPI), en particulier sur les résistants iraniens du camp Liberty en Irak.

Téhéran a ordonné à ses interlocuteurs au sein du gouvernement irakien d’intensifier le siège et les mesures de répression contre Liberty, y compris la prévention de l’entrée de denrées alimentaires, de médicaments, de carburant nécessaire aux groupes électrogènes du camp pour fournir l'électricité.

Le Conseil suprême de sécurité nationale a également appelé le gouvernement irakien à assister l’ambassade du régime à Bagdad pour le transfert des agents du ministère des Renseignements iranien vers le camp Liberty sous le prétexte qu’ils sont des membres des familles des résidents. Ces actions ont pour but de soumettre ces derniers à une torture psychologique. En fin du mois de mai, divers groupes d’agents ont été transférés à Liberty, ouvrant la voie à l’attaque par roquette menée le 4 juillet dernier.

Pour la troisième semaine consécutive, sous les ordres du comité gouvernementale irakien chargé de la répression du camp Liberty, les forces irakiennes ont empêché le 14 Juillet l'entrée des véhicules de livraison de carburant pour le groupe électrogène et de l’essence pour le camp.

Les médias officiels en Iran ont écrit, suite au rassemblement géant de la Résistance iranienne à Paris: « Le camp Liberty doit être ciblé à nouveau avec plusieurs missiles. Bien évidemment des missiles plus puissantes et plus destructives afin d’écraser littéralement (Liberty) et de ne laisser là aucune trace des [habitants] » (Otagheh Khabar, le 11 juillet 2016).

Le siège contre Liberty qui ouvre la voie à de futurs massacres, est une violation flagrante du Protocole d’accord du 25 décembre 2011 signé entre les Nations Unies et le gouvernement irakien, stipulant: « Le Gouvernement devra faciliter et permettre aux résidents, à leurs propres frais, d’entrer dans une relation bilatérale avec les entrepreneurs pour l’achat de produits de premières nécessité tels l’eau, la nourriture, la communication, le sanitaire et les équipements d’entretien. »

Réitérant les nombreux engagements écrits de l'Organisation des Nations Unies et des États-Unis en ce qui concerne la sureté et la sécurité des habitants, la Résistance iranienne exige une intervention rapide afin de mettre fin au blocus inhumain et de reprendre les livraisons des besoins essentiels du camp Liberty.

Secrétariat du Conseil National de la Résistance iranienne
Le 15 juillet 2016

 

© 2018 Copyright CNRI - Conseil National de la Résistance Iranienne - Tous droits réservés