jeudi, janvier 27, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: AchrafEn violation des accords, les forces irakiennes empêchent les commerçants de venir...

En violation des accords, les forces irakiennes empêchent les commerçants de venir au camp des opposants iraniens

En violation des accords, les forces irakiennes empêchent les commerçants de venir au camp des opposants iraniens

Le jeudi 28 avril 2016, des agents du comité gouvernemental chargé de la répression des résidents du camp Liberty, dirigés par le conseiller irakien à la sécurité nationale Faleh Fayyad, ont empêché deux groupes de commerçants irakiens de venir au camp Liberty pour acheter les biens des résidents et les ont renvoyés après des heures de rétention.

De même, le 24 avril, deux autres groupes de marchands ont été empêchés d’entrer dans le camp Liberty. Ainsi, en l’espace de six mois, six groupes de marchands irakiens qui avaient demandé à acheter les biens des résidents ont été refoulés.

Ceci en dépit du fait que depuis deux mois, le gouvernement irakien avait agréé à la vente des biens des résidents et la décision avait été transmise aux résidents. Les noms des marchands et le moment de leur arrivée avaient été communiqués aux autorités compétentes il y a quelques jours.

Depuis que la vente des biens des résidents est une condition nécessaire pour financer leur réinstallation, l’interdiction de l’entrée des marchands est une ingérence flagrante dans le processus de réinstallation et une réplique du scénario réalisé à Ashraf, qui vise le vol et le pillage systématique des biens dans le camp Liberty.

Pendant le transfert du dernier groupe de résidents d’Achraf à Liberty, selon le plan écrit et conjoint de l’ambassade des États-Unis et de la MANUI, le 5 septembre 2013, le gouvernement irakien a approuvé la vente des biens des résidents à Ashraf. Cependant, depuis lors, 89 marchands ont fait appel au camp Liberty pour discuter de l’achat des biens, mais les forces irakiennes ont empêché leur entrée au camp.

La Résistance iranienne rappelle à la communauté internationale ses engagements concernant la sécurité et le bien-être des résidents de Liberty et appelle le gouvernement des États-Unis, l’Union Européenne et l’Organisation des Nations Unies à prendre des mesures urgentes pour lever le blocus sur le Camp Liberty, en particulier la levée de toutes les restrictions sur la vente des biens des résidents qui est une condition nécessaire pour leur réinstallation.

Secrétariat du Conseil National de la Résistance iranienne
29 avril 2016

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe