mardi, septembre 29, 2020
Accueil Communiqués CNRI Communiqués CNRI: Achraf Iran : Arrestations et lourdes peines pour des parents de résidents d'Achraf

Iran : Arrestations et lourdes peines pour des parents de résidents d’Achraf

 CNRI – Redoutant un développement du soulèvement, le régime des mollahs intensifie les pressions sur les familles des résidents du camp d’Achraf – qui abrite les membres de l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI). Il a procédé à davantage d’arrestations. Dernièrement, trois parents de résidents d’Achraf, MM. Ali-Asghar Nabavi, Reza Gholizadeh et Hanif Hossein-Doust ont été interpellés et trois autres déjà incarcérés – M. Seyed-Zia Nabavi, Mme Monireh Rabi’i et M. Hassan Tarlani – ont été condamnés à de lourdes peines.

Ali-Asghar Nabavi, 25 ans, originaire de Ghaemchahr (nord de l’Iran), a été arrêté le 6 janvier pour simplement avoir de la famille au camp d’Achraf. Reza Gholizadeh, son beau-frère, a lui été arrêté le 8 janvier. Cinq autres membres de cette famille sont déjà incarcérés à Téhéran, Karadj (banlieue ouest de la capitale) et Semnan (nord de l’Iran). Il s’agit de Mmes Tayebeh, Atefeh et Fatemeh Nabavi, et de MM Seyed Jalal et Ali-Reza Nabavi.

Hanif Hossein-Doust a été arrêté le 17 janvier parce que sa mère et son oncle sont à Achraf. Il est âgé de 28 ans et père d’un enfant de 2 ans. Sa cousine, Mme Monireh Rabi’i, âgée de 32 ans est ingénieure, et a été arrêtée le 7 octobre pour la même raison. Elle se trouve actuellement dans la section 350 des femmes d’Evine, condamné à cinq ans de prison.

M. Seyed Zia Nabavi, a été condamné le 14 octobre à quinze ans de prison et 74 coups de fouets pour « association en vue d’atteinte à la sécurité nationale, propagande contre le système, trouble de l’ordre public, trouble de la conscience publique » et coopération avec l’OMPI.

M. Hassan Tarlani a été condamné pour les mêmes accusations à dix ans de prison. Etudiant de 23 ans, il a été transféré de la section 350 d’Evine dans une section de prisonniers dangereux de droit commun à la prison centrale de Kerman (sud-est). Voilà près de deux ans qu’il est incarcéré. Son grand-père Hossein-Ali Safa’i, commerçant bien connu du Bazaar, a été exécuté en 1981 pour sa sympathie envers l’OMPI.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 23 janvier 2010

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe