lundi, janvier 24, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: AchrafIran : Le crime continu avec blocus après l’attaque aux missiles contre...

Iran : Le crime continu avec blocus après l’attaque aux missiles contre le camp Liberty

Iran : Le crime continu avec blocus après l’attaque aux missiles contre le camp Liberty

Après l’attaque meurtrière à la roquette contre le camp Liberty, les responsables criminels continuent leurs agissements, en empêchant l’entrée au camp de carburant et des produits de premières nécessités et des camions citernes loués pour l’évacuation des eaux usées.

Après l’attaque sauvage à la roquette contre le camp Liberty qui a conduit au martyre de 24 membres de l’OMPI et à la destruction d’une grande partie du camp, non seulement le gouvernement de l’Irak n’a rien fait pour aider à satisfaire les besoins immédiats des résidents du camp, mais aussi le comité gouvernemental chargé de réprimer les résidents du camp Liberty – lequel opère sous les ordres de l’Irakien Faleh Fayyadh aux ordres de Téhéran – vient d’intensifier le blocus imposé à ce camp depuis sept ans.

Le jeudi 5 novembre, pour la septième journée consécutive, le comité de répression des résidents du camp Liberty a empêché l’entrée au camp de carburant et des produits de premières nécessités. Les officiers irakiens ont refusé l’entrée au camp des véhicules transportant des produits alimentaires et des camions citernes loués par les résidents pour l’évacuation des eaux usées.

Toutes les infrastructures du camp, notamment les systèmes d’eau, de chauffage, de refroidissement et d’évacuation des eaux usées, ainsi que les cuisines fonctionnent avec de l’électricité produits exclusivement par des générateurs qui ont besoin de carburant de façon quotidienne.

Tout indique que l’attaque à la roquette et l’intensification du blocus imposé au camp Liberty font partie du même scénario macabre dicté par le régime iranien. Ce blocus constitue une violation flagrante et grave du protocole d’accord signé le 25 décembre 2011 entre le gouvernement de l’Irak et de l’Organisation des Nations Unies. Des informations détaillées sur ce blocus inhumain ont été signalés jours après jours à la MANUI, au HCR et à l’ambassade des États-Unis, mais malheureusement jusqu’à présent aucune mesure efficace n’a été prise.

La Résistance iranienne rappelle les engagements de la communauté internationale concernant la sécurité et le bien-être des résidents du camp Liberty et appelle le gouvernement des États-Unis, l’Union européenne et les Nations Unies à prendre des mesures immédiates pour lever rapidement le blocus imposé contre le camp Liberty de sorte que les résidents puissent recevoir les produits et les services dont ils ont urgemment besoin, en particulier après l’attaque barbare à la roquette de la semaine dernière.

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 6 novembre 2015

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe