jeudi, octobre 1, 2020
Accueil Communiqués CNRI Communiqués CNRI: Achraf Les mollahs préparent le terrain à davantage d'actions terroristes contre l'OMPI à...

Les mollahs préparent le terrain à davantage d’actions terroristes contre l’OMPI à Achraf

Communiqué N° 3

Plastiquage de la station de pompage alimentant en eau la Cité d’Achraf et 20.000 habitants irakiens de cette zone 
 
CNRI – A la suite du verdict d’une cour britannique et des résolutions récemment adoptées par l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe et le Parlement européen qui ont porté des coups ravageurs à l’inscription des Moudjahidine du peuple d’Iran (l’OMPI) sur la liste du terrorisme de l’UE et à la suite de  l’inscription du Corps des gardiens de la révolution, de la Force Qods et du ministère de la Défense des mollahs dans la liste noire, le régime iranien a envoyé en Irak ces dernières semaines plusieurs agents du ministère du Renseignement (le VEVAK) et de la Force Qods depuis l’Iran et l’étranger.

Ces agents devaient préparer des complots pour des attaques terroristes contre les membres de l’OMPI à la Cité d’Achraf en Irak. L’ambassade des mollahs à Bagdad les a logés à l’Hôtel Al-Mansour de la capitale et a maintenu le contact avec eux.

Le 8 février, dans un acte lâche les terroristes de la Force Qods ont fait sauter la station de pompage alimentant en eau la Cité d’Achraf et 20.000 Irakiens habitant dans le voisinage. Le 6 février également, un membre du conseil d’une tribu locale, le Cheikh Hamid Ziab, responsable de la station, a été assassiné.

Un certain nombre d’agents du VEVAK et de la Force Qods séjournant actuellement à l’Hôtel Al-Mansour de Bagdad ont été identifiés comme suit : Massoud Khodabandeh, Mostafa Mohammadi, Reza Akbari Nassab et Alireza Bachiri. Le chef d’équipe du groupe appartenant à la Force Qods s’appelle Tabataba’i.

M. Mohammad Mohadessine,  président de la commission des Affaires étrangères du CNRI, a rappelé qu’avant d’être envoyés en Irak par le Vevak,  certains de ces agents dont Massoud Khodabandeh et sa femme, avaient été impliqués dans un incident terroriste en France où des réfugiés iraniens avaient été poignardés. Ils avaient été arrêtés par les autorités françaises devant qui ils avaient porté de faux témoignages contre le CNRI, L’OMPI et les résidents de Cité d’Achraf.

Le 30 janvier, des agents de la Force Qods déguisé en membres du personnel de l’ambassade des mollahs à Bagdad ont mis sur pied une organisation écran aux allures d’ONG de défense des droits de l’homme dans la ville de Khalis, à près de 27 km au sud de la Cité d’Achraf. Cependant, la soi-disant ONG est une couverture servant à préparer des attaques terroristes.

Le 8 novembre 2007, quatre membres du VEVAK sont allés directement de l’ambassade du régime iranien à Bagdad jusqu’à Khalis pour rencontrer Abdul-Rassoul Mullah Hamid Al-Saadi (alias Abu-Heidar) chef de la branche de la Brigade Badr à Khalis. Deux commandants d’escadrons d’attaque identifiés comme Abu Tabarak Mohammad Al-Saïdi et Khezr Ahmad (alias Abu-Ossama Khalessi) assistaient à la réunion. Le dernier a été impliqué dans une attaque terroriste contre un autobus transportant des ouvriers à la Cité d’Achraf en mai 2006.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 9 février 2008

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe