Dernière mise à jour 11:56:33 AM
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian

Le régime iranien a l'intention de faire fuir Mahmoud Hashemi Shahroudi des mains de la justice en Allemagne

Le régime iranien a l'intention de faire fuir Mahmoud Hashemi Shahroudi des mains de la justice en Allemagne

Communiqué de presse

Le procureur fédéral et le gouvernement allemand doivent agir rapidement

Selon les informations reçues des sources de l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI / MEK) en Iran, le régime iranien a l'intention d'extaire d'Allemagne, Mahmoud Hashemi Shahroodi, son ancien chef du pouvoir judiciaire, avant qu'un éventuel mandat d'arrêt ne soit émis contre lui par le ministère public fédéral allemand.

Selon les informations reçues, Hashemi Shahroudi et six de ses compagnons quitteront l'Allemagne le jeudi 11 janvier 2018 de Hambourg vers Téhéran avec le vol IR722 d'Iran Air. Le régime iranien a essayé de réserver les billets sans préciser les noms. Cependant, les billets réservés sont pour Shahroudi et ses compagnons.

Hashemi Shahroudi est actuellement admis à l'hôpital INI, spécialisé en neurologie à Hanovre.

Hashemi Shahroudi est soupçonné d'avoir commis des crimes contre l'humanité. Un certain nombre d'Iraniens, y compris d'anciens prisonniers politiques qui ont été témoins de crimes commis en prison pendant son mandat à la tête de l'appareil judiciaire, ont porté plainte contre lui.

Le Bureau de représentation du Conseil national de la Résistance iranienne en Allemagne a également déposé une plainte auprès du parquet fédéral contre Hashemi Shahroudi conformément aux procédures pénales internationales dans le cadre d'un crime contre l'humanité. La plainte demande un mandat d'arrêt.

Selon les informations reçues de l'OMPI en Iran, Hashemi Shahroudi détient un passeport diplomatique, numéro 10002142, délivré le 30 août 2017 à Téhéran.

La Résistance iranienne attire l'attention de toutes les autorités judiciaires et politiques ainsi que des institutions des droits de l'homme sur la présence d'un individu qui a commis des crimes contre l'humanité et demande en outre que des mesures appropriées soient prises pour l'empêcher d'échapper à la justice. Les pays démocratiques doivent utiliser tous les moyens disponibles pour prévenir l'impunité de ceux qui ont commis des crimes contre l'humanité.

Bureau de représentation du Conseil national de la Résistance iranienne - Allemagne
Le 10 janvier 2018

© 2018 Copyright CNRI - Conseil National de la Résistance Iranienne - Tous droits réservés