mardi, janvier 18, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsAppel de la Résistance iranienne pour soutenir les chauffeurs de bus de...

Appel de la Résistance iranienne pour soutenir les chauffeurs de bus de Téhéran

Imageet condamner la politique des mollahs contre les travailleurs

CNRI, 25 décembre – La Résistance iranienne a appelé les Téhéranais, notamment les travailleurs et les salariés, à soutenir la grève et les revendications des chauffeurs de bus de la capitale. La Résistance invite tous les ouvriers et habitants de la capitale à résister aux mesures répressives de la dictature religieuse pour réprimer cette grève.

Les employés de la compagnie de bus de Téhéran (Cherkate Vahed) souffrent depuis des années de difficultés économiques, de bas salaires, de conditions de travail difficiles et d’absence d’un minimum de garanties professionnelles. Ils subissent également la politique répressive du régime iranien. La situation s’est détériorée considérablement ces derniers mois, surtout pour les chauffeurs de bus, particulièrement depuis l’arrivée de Mahmoud Ahmadinejad à la présidence de ce régime.

Les autorités du régime iranien ont essayé, ces derniers mois, de semer la discorde dans les rangs des employés de la compagnie, et tardent à répondre à leurs revendications et à leur verser leurs salaires tout en déployant tous les moyens pour empêcher l’organisation d’un mouvement de protestation.

Les forces répressives ces dernières semaines ont arrêté de nombreux employés. Certains sont actuellement dans la prison d’Evine de Téhéran et d’autres dans les prisons du ministère des Renseignements. Les autorités ont également fermé le site Web des employés de la compagnie. Le régime des mollahs empêchent activement la formation de tout syndicat ou association indépendants. Le Conseil islamique des travailleurs (CIT) est le seul organisme autorisé, constitué en fait pour lutter contre les intérêts des travailleurs. Le CIT fait partie de l’appareil répressif du régime des mollahs. Les "Maisons des Travailleurs" qui dépendent du CIT sont toutes contrôlées par l’Etat.  

La Résistance iranienne appelle les syndicats et les confédérations de travailleurs, ainsi que les organisations internationales de défenses des droits des ouvriers à condamner le régime des mollahs et sa politique répressive. La Résistance appelle également l’Organisation Internationale du Travail à mettre à l’ordre du jour de la prochaine conférence à Genève la situation des travailleurs iraniens.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 25 décembre 2005

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe