vendredi, mai 20, 2022
AccueilUncategorizedIran - 12 exécutions les mercredis et jeudis et 45 exécutions en...

Iran – 12 exécutions les mercredis et jeudis et 45 exécutions en 30 jours

12 exécutions les mercredis et jeudis et 45 exécutions en 30 jours

Montée des exécutions et nécessité de renvoyer le bilan criminel du régime des mollahs devant le Conseil de sécurité de l’ONU

Redoutant un soulèvement populaire, le régime inhumain des mollahs tente de créer un climat de terreur en accélérant les exécutions criminelles. Il a exécuté 6 prisonniers le mercredi 19 janvier et six autres le jeudi 20 janvier. Ainsi, le nombre d’exécutions enregistrées ces 30 derniers jours s’élève à au moins 45 personnes.

Le jeudi 20 janvier, quatre prisonniers baloutches ont été pendus, dont Idris Gomshadzehi à la prison de Zahedan, et Parviz Akbari Rad, Jamaleddine Gorgich et Dadshah Sarani à Zabol, deux autres prisonniers, Ali Yazdani à la prison de Rasht et un détenu, Eshaq Mohammad Amine (ressortissant afghan), à prison d’Ispahan.

Le mercredi 19 janvier, dans un acte barbare, Juma Mohammadi, originaire d’Izeh a été pendu après 20 ans de prison. Ses funérailles à Izeh ont attiré de grandes foules qui ont tiré en l’air en signe de protestations congtre le régime. Ce jour-là, deux autres prisonniers, Iqbal Mostofi et Houshang Khanmohammadi, ont été exécutés à Khorramabad, et trois autres Hamed Manouchehri, Sobhan Shohani et Mohammad Karimnejad à Ilam.

La Résistance iranienne demande une nouvelle fois aux Nations Unies, à l’Union européenne et à ses Etats membres de prendre des mesures urgentes pour sauver la vie des condamnés à mort. Traiter avec un régime qui ne survit que par les exécutions et les massacres, viole toutes les normes et tous les principes des droits humains sur lesquels les Nations Unies et l’Union européenne sont fondées. Le Conseil de sécurité des Nations unies doit être saisi du bilan criminel du régime des mollahs, et ses dirigeants, en particulier Khamenei, Raïssi et le chef du judiciaire Gholam-Hossein Mohseni-Eje’i, doivent être traduits en justice pour quatre décennies de crimes contre l’humanité et de génocide.

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 22 janvier 2022

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe