lundi, janvier 17, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran - 78 exécutions depuis le début du mois d’août

Iran – 78 exécutions depuis le début du mois d’août

Iran - 78 exécutions depuis le début du mois d’août

Iran : exécution criminelle de 12 prisonniers à la prison centrale de Karaj
78 exécutions depuis le début du mois d’août

Parallèlement à l’anniversaire du massacre des 30.000 prisonniers politiques en 1988, le régime inhumain des mollahs continue les exécutions massives de prisonniers.

Dans la matinée du samedi 27 août, en dépit des appels internationaux, douze prisonniers ont été pendus dans la prison de Karaj. Ces prisonniers avaient été transférés dans des cellules d’isolement le 24 août, pour les préparer à l’exécution de la peine de mort. Le nombre des pendaisons enregistrées à ce jour s’élève donc à 78 pour les 26 derniers jours.

L’une des personnes exécutées, Alireza Madadpour, âgé de 34 ans, était un étudiant en comptabilité qui a dû quitter l’école pour cause de pauvreté et de problèmes financiers, et gagnait sa vie comme gardien. Après s’être fait arrêter, il n’avait pas les moyens d’engager un avocat et a été condamné à mort dans un simulacre de procès de 20 minutes.

Le régime des mollahs exécute des groupes de jeunes iraniens accusés de trafic de drogue alors que tous les réseaux de trafic de drogue sont contrôlés par le Guide Suprême des mollahs, Ali Khamenei, et les Gardiens de la Révolution. Les revenus sont consacrés à l’exportation du terrorisme et de l’intégrisme. Dans un rapport confidentiel de l’ONU publié par Wikileaks, il a été précisé que le régime iranien est le plus grand trafiquant de drogue au monde. (Rapporté par l’ambassade américaine à Bakou, le 12 Juin 2009)

A l’intérieur du pays, les ficèles de la plupart des réseaux de distribution de drogues, en particulier chez les étudiants des universités et des écoles secondaires, sont entre les mains du régime et des Gardiens de la Révolution. Le député Rassoul Khezri a déclaré que le nombre de personnes impliquées dans les affaires de drogues est estimé à 10 millions. « Alors que le prix de toutes les marchandises a augmenté, le prix du CRACK a chuté », a-t-il déploré lors d’une intervention au parlement des mollahs.

Abdolreza Fazli, le ministre de l’Intérieur du gouvernement Rohani, a pour sa part déclaré : « La consommation du CRACK, une drogue chimique dangereuse, a augmenté de 4 à 22 % en seulement deux ans. Selon lui, seulement 7 % des toxicomanes sont analphabètes, et les autres ont des diplômes d’études secondaires ou des Bachelors en Sciences. » Il a également affirmé que le taux de dépendance chez les femmes qui était de 4 %, a atteint les 9,3 %. (Agence de presse officielle ISNA, le 19 août 2014)

La Résistance iranienne appelle toutes les organisations internationales de défense des droits de l’homme à prendre des mesures urgentes pour freiner la frénésie des pendaisons en Iran par le régime des mollahs.

Secrétariat du Conseil National de la Résistance iranienne

Le 27 août 2016

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe