lundi, juin 21, 2021
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humains Iran - Appel à empêcher l’exécution du prisonnier politique Mehran Ghahreh-Baghi

 Iran – Appel à empêcher l’exécution du prisonnier politique Mehran Ghahreh-Baghi

Mehran Ghareh-Baghi

Le ministère du Renseignement des mollahs a récemment informé la famille du prisonnier politique Mehran Ghareh-Baghi à Behbahan qu’il avait été condamné à mort et a demandé à la famille, avant le jugement officiel du tribunal, de faire pression sur leur fils pour qu’il renonce à ses opinions, coopère avec les services de renseignement et accepte les demandes du régime contre l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI/MEK).

Mehran Ghareh-Baghi, 29 ans, licencié en agronomie, a été arrêté le 18 janvier 2020, avec un de ses amis, Majid Khademi, 29 ans, et incarcéré à la prison de Behbahan après un mois d’interrogatoire.

Majid Khademi

Mehran et Majid ont tous deux été jugés le 25 avril pour propagande contre le régime, appartenance à l’OMPI, participation à des destructions et incendies criminels, trouble à l’ordre public, fabrication de produits incendiaires et « corruption sur terre ».

Alors que la procédure judiciaire n’est même pas terminée, le ministère du Renseignement parle d’exécution à la famille Qareh-Baghi. Selon les informations, la famille de Mehran s’est rendue au tribunal le jeudi 20 mai pour faire le suivi de son dossier. Mais le greffier a menacé d’arrestation et les a forcés à partir.

La Résistance iranienne appelle à une action internationale urgente pour empêcher l’exécution de Mehran Ghareh-Baghi et de Majid Khademi, et pour les sauver. Elle souligne la nécessité d’envoyer une délégation internationale visiter les prisons en Iran et en particulier de rencontrer les prisonniers politiques.

Ces dernières semaines, en violation du droit international, le fascisme religieux au pouvoir en Iran, dans un acte inhumain, a exigé des familles des prisonniers politiques, en particulier les partisans de l’OMPI, de faire pression sur leurs enfants afin qu’ils se repentent, capitulent et collaborent avec le ministère du Renseignement contre l’OMPI et la Résistance iranienne.

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 23 mai 2021

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe