mercredi, septembre 22, 2021
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : Les travailleurs contractuels du pétrole, du gaz, de la pétrochimie...

Iran : Les travailleurs contractuels du pétrole, du gaz, de la pétrochimie et des centrales électriques en grève pour le 26e jour consécutif

La grève s’étend à 105 raffineries, complexes et entreprises dans 35 villes

Mme Maryam Radjavi a salué les travailleurs en grève et a déclaré : La poursuite et l’extension des grèves et des protestations montrent la détermination de la population à renverser le régime clérical anti-ouvrier, qui est la principale cause de la pauvreté, de l’inflation et du chômage.

La grève nationale des travailleurs contractuels des usines pétrolières, gazières, pétrochimiques et électriques, en protestation contre les bas salaires et les conditions de travail et de vie difficiles, s’est poursuivie pour le 26e jour consécutif. Bien que le régime ait menacé les travailleurs et leur ait fait des promesses creuses, les grèves, qui ont commencé le 21 juin, se sont étendues à 105 raffineries, entreprises et complexes industriels dans 35 villes à travers l’Iran, dont Gatchsaran, Behbahan, Bouchehr, Assalouyeh, Qeshm, Téhéran, Arak, Abadan, Kangan, Kharg, Ispahan, Mahshahr, Bandar Abbas, Ahvaz, Damavand, Kerman, Ilam, Sirjan, Dehloran, Jask, Lordegan, Lamard, Andimechk, Ardebil, Minab, Astara, Zahedan, Iranchahr, Chabahar, Mashhad, Jahrom, Kazeroun, Dashte-Azadeghan (Jofeyr) et Firouzabad.

Des milliers de travailleurs contractuels sont actuellement en grève dans plus de 105 raffineries, entreprises et complexes industriels affiliés aux centrales pétrolières, gazières, pétrochimiques et électriques, notamment la raffinerie de Bidboland, Behbahan, phase 2, South Pars phase 14 Omran-e Sana’t, Asalouyeh Petrochemical, Exir Sana’t phase 14, South Pars Oil and Gas Companies, Asaluyeh Gas Field, Société pétrochimique Jahan Pars de Téhéran, Remise en état de la raffinerie de pétrole de Téhéran, Raffinerie d’Adish Sud de Téhéran, Raffinerie de Tondguvan de Téhéran, tous les travailleurs des phases 11, 12, 13 et 14, et les travailleurs contractuels des 24 autres phases d’Asalouyeh, Raffinerie d’Abadan, Raffinerie de Bidkhun d’Asalouyeh, Opérations maritimes Iran – Kharg, Personnel de la centrale électrique de Ramine dans la ville d’Ahwaz, révision 15 et 16 de la province de Bouchehr, Jahan Pars Ilam, raffinerie de gaz NGL3100 de Dehloran, pétrochimie de Lordegan, raffinerie de gaz Lamard de Parsian, raffinerie Jofeyr d’Ahvaz et raffinerie ODCC d’Abadan.

Mme Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), a salué les grévistes qui en sont à leur quatrième semaine de grève et a déclaré : La poursuite et l’expansion des grèves et des protestations des travailleurs et des ouvriers indiquent la détermination de la population à renverser le régime clérical anti-ouvrier. Ce régime est la principale cause de la pauvreté, de l’inflation et du chômage en raison de la corruption systématique, du pillage et du gaspillage des richesses et des ressources publiques dilapider dans la belligérance, l’exportation du terrorisme et la poursuite des projets antipatriotiques nucléaires et des missiles.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 14 juillet 2021

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe