mardi, octobre 19, 2021
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran - Mesures répressives et arrestation de jeunes à Aleshtar

Iran – Mesures répressives et arrestation de jeunes à Aleshtar

Après le raid mené le 28 avril par les unités spéciales de la police contre les habitants de Kahman Aleshtar qui a fait des dizaines de blessés parmi les jeunes et les femmes du village, les forces répressives ont procédé à de nombreuses arrestations.

Le 28 avril, les habitants de Kahman ont protesté contre l’abattage de leurs noyers par les agents du régime, qui ont répliqué à coups de gaz lacrymogènes et de tirs de grenailles. Parallèlement, les forces répressives ont bloqué la route de Kahman et envoyé des renforts dans le secteur. Elles ont également tenté d’empêcher la diffusion de la nouvelle de ces crimes en perturbant les moyens de communication.

Lors de son récent voyage au Lorestan, le chef du pouvoir judiciaire Ebrahim Raïssi, aurait donné l’ordre d’intensifier les mesures répressives contre les personnes qui se défendaient et défendaient leurs arbres et leurs structures.

Dans la matinée du 29 avril, dans la crainte de voir les protestations se propager, une réunion d’urgence a été organisée par les autorités de la région, en présence de l’imam de la prière du vendredi d’Aleshtar, du commandant du corps des pasdarans, d’un député du parlement du régime, du chef de l’appareil judiciaire local et de son procureur. Selon l’agence officielle IRNA, Sajad Moussavi, l’imam du vendredi d’Aleshtar, a déclaré sans vergogne : « Les mesures prises dans la région de Kahman ont été approuvées par le Conseil de sécurité provincial pour protéger les ressources nationales ! … Le traitement réservé aujourd’hui aux forces de sécurité bien-aimées est inacceptable. Le procureur et le pouvoir judiciaire ont appliqué la loi. Nous vous avons réunis pour rendre hommage aux agents de police. »

De même, le commandant des pasdarans d’Aleshtar a déclaré à l’IRNA : « Des individus tendancieux ont commis les actions d’aujourd’hui pour nuire à l’État ; je les condamne fermement. »

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 29 avril 2021

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe