dimanche, septembre 26, 2021
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : Par crainte d'un soulèvement, le régime arrête de jeunes insurgés,...

Iran : Par crainte d’un soulèvement, le régime arrête de jeunes insurgés, des familles et des partisans de l’OMPI

Appel international à une action urgente pour libérer les prisonniers politiques et envoyer une mission d’enquête visiter les prisons iraniennes

Incapable de contrer le soutien croissant aux Moudjahidine du peuple (OMPI/MEK) et à la Résistance iranienne dans la population et en particulier dans la jeunesse, et craignant de plus en plus l’éruption de soulèvements populaires, le régime clérical a continué au mois de mars 2021 ses arrestations de jeunes insurgés et de partisans de l’OMPI, ainsi que d’anciens prisonniers politiques.

Parmi les personnes arrêtées figurent Touraj Naqdi, 23 ans, dans la ville de Boroudjerd, Omid Akbarabadi, 27 ans, à Machad, Alireza Hossein Reza, 50 ans, à Babol, et Hassan Fallah, 47 ans, à Karadj.

La Résistance iranienne demande instamment au Secrétaire général de l’ONU, au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies et à sa Haut-Commissaire, aux rapporteurs spéciaux de l’ONU, ainsi qu’aux autres organisations des droits humains et à l’Union européenne, de prendre des mesures urgentes pour obtenir la libération des prisonniers politiques. Elle réitère la nécessité d’envoyer une mission d’enquête inspecter les prisons iraniennes et y rencontrer les détenus, en particulier les prisonniers politiques.

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 5 avril 2021

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe