lundi, janvier 17, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : Peines criminelles de prison et de flagellation pour huit manifestants,...

Iran : Peines criminelles de prison et de flagellation pour huit manifestants, dont un enfant de 13 ans

L’ONU, les défenseurs des droits humains et des droits de l’enfant sont appelés à prendre des mesures immédiates pour obtenir la libération des manifestants détenus

et l’envoi d’une mission d’enquête internationale auprès des prisonniers, notamment politiques, en Iran

Hier, le tribunal des mollahs à Chiraz a condamné huit personnes arrêtées lors du soulèvement de novembre à 30 ans de prison, 296 coups de fouet et de lourdes amendes. Ces personnes ont été accusés de « trouble à l’ordre public et participation à la destruction de biens publics ».

Parmi les personnes arrêtées se trouvaient un enfant de 13 ans et un adolescent de 17 ans, qui ont chacun été condamnés à trois ans de prison.

Selon les informations, les bourreaux des mollahs torturent brutalement les manifestants détenus pour leur arracher des aveux forcés.

La Résistance iranienne exhorte une fois de plus le Secrétaire général des Nations unies, la Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l’homme et les défenseurs des droits humains et de l’enfant à prendre des mesures immédiates pour obtenir la libération des manifestants détenus et à envoyer une mission d’enquête internationale en Iran pour y rencontrer les prisonniers, en particulier les prisonniers politiques.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 4 septembre 2020

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe