samedi, février 20, 2021
Accueil Communiqués CNRI Communiqués CNRI :Droits humains Iran : Plus de 187.500 décès dus au coronavirus dans 470 villes

Iran : Plus de 187.500 décès dus au coronavirus dans 470 villes

Retard sérieux dans l’accès au vaccin de la population en raison des vols et de l’incompétence des mollahs au pouvoir

· Le président de la commission de la Santé au parlement des mollahs : Il n’y a actuellement aucune nouvelle d’achat de vaccin contre le coronavirus. Jusqu’à présent, nous n’avons pas été en mesure de fournir les devises nécessaires pour acheter le vaccin et transférer cet argent à l’étranger.

· Le gouverneur de Téhéran : La situation de la province est extrêmement instable en termes de coronavirus et les conditions oranges tirent au rouge en raison de la proximité des autres villes. (Agence Isna, 18 décembre 2020)

· Alireza Zali, chef du Centre national de lutte contre le coronavirus (CNLC) à Téhéran : À Téhéran 46 agents de santé sont morts et 200 en province. Beaucoup sont tombés gravement malades et ont connu de graves complications. (Agence Irna, 18 décembre 2020)

· L’organisation du système médical de Machad : La situation à Machad est fragile, les USI sont bondées. La situation est telle que si les gens ne coopèrent pas, pendant la nuit de Yalda nous ferons face à une catastrophe. (Agence Ilna, 18 décembre 2020)

· La faculté de médecine de Lorestan : 4 500 infirmières travaillent dans le Lorestan et 1450 infirmières ont été touchées par le coronavirus depuis le début de la pandémie. (Agence Irna, 18 décembre 2020)

L’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI/MEK) a annoncé le 18 décembre 2020 que le nombre de décès dus au coronavirus dans 470 villes d’Iran dépassait les 187.500.

Le bilan de morts dans les provinces est le suivant : Téhéran 46.066, Ispahan 11.025, Khouzistan 9665, Qom 7365, Azerbaïdjan oriental 7317, Mazandaran 7042, Fars 5692, Alborz 4950, Kerman 3979, Markazi 3918, Yazd 3317, Semnan 2819, Ilam 1940, Qazvine 1932 et Bouchehr 1889.

Les mensonges et les déclarations contradictoires des dirigeants du régime clérical sur le vaccin contre le Covid-19 montrent que la corruption, le vol, la confusion et l’incompétence de ce régime retardent la fourniture du vaccin, causant davantage de victimes dans la population.

Le 14 décembre, Rohani a annoncé que « des vaccins seront préparés et la vaccination se fera dans un proche avenir, soit en achetant soit en produisant des vaccins au niveau national ». Le 16 décembre, le chef du CNLC Alireza Zali a demandé à Rohani : « Il faut distribuer dans les plus brefs délais le vaccin aux diverses couches de la population. De nombreux pays ont acheté la quantité de vaccin dont ils ont besoin, nous devons donc également nous procurer le vaccin par des importations adéquates. »

Pendant ce temps, Shahriari, le chef de la commission de la santé au parlement des mollahs, a déclaré aujourd’hui à propos de l’acquisition du vaccin Covid : « Il n’y a pour l’instant aucune nouvelle d’achat de vaccin contre le Covid-19. Jusqu’à présent, nous n’avons pas été en mesure de fournir les devises nécessaires pour acheter le vaccin et transférer cet argent à l’étranger. » (Site Khabar-Fori, 18 décembre)

C’est un mensonge car l’Alliance du Vaccin, affiliée à l’Organisation mondiale de la santé, a déclaré dans un communiqué le 9 décembre, repris par Bloomberg : « Il n’y a pas d’obstacles juridiques pour que l’Iran achète le vaccin contre le coronavirus. Le département du Trésor américain a délivré une autorisation pour l’achat du vaccin COVID. »

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 18 décembre 2020

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe