mercredi, septembre 22, 2021
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : Plus de 233.000 décès dus au coronavirus dans 522 villes

Iran : Plus de 233.000 décès dus au coronavirus dans 522 villes

Jusqu’à présent, 60 000 vaccins ont été injectés, ce qui signifie que seule une personne sur 1 400 a reçu une dose de vaccin

· Rohani a ouvertement fait porter la responsabilité du manque de vaccins à l’étranger en disant : nous savions qu’ils ne nous donneraient pas de masques ni de respirateur et nous savions que nous aurions de nombreux problèmes avec le vaccin.

· Namaki, le ministre de la santé du régime, a déclaré avec sarcasme : Si des gens pensent qu’il y a des conteneurs réfrigérés remplis de vaccins aux portes du pays et que nous ne les achetons pas, qu’ils aillent les acheter à un bon rapport qualité-prix. (Télévision officielle, 17 mars 2021)

· Souri, chef du comité d’épidémiologie du centre national de lutte contre le coronavirus (CNLC) : Le nombre réel de personnes infectées est quatre fois supérieur à celui des personnes identifiées. Les personnes non identifiées propagent la maladie. (Agence Irna, 17 mars 2021)

· Tavakoli, numéro 2 du CNLC à Téhéran : Depuis la semaine dernière, les hospitalisations ont augmenté de 18% et le nombre de malades graves hospitalisés a augmenté. (Agence Isna, 17 mars 2021)

· La faculté de médecine de Hormozgan : Le virus britannique s’est propagé dans toute la province et le nombre de personnes infectées a été multiplié par cinq. Dans les deux prochaines semaines, nous entrerons dans une nouvelle vague à la hausse, et la situation sera plus dangereuse que l’année dernière. (Agence Irna, 17 mars 2021)

· La faculté de médecine du Kurdistan : La mortalité due au virus muté est 50% plus élevée que celle du virus originel. (Agence Isna, 16 mars 2021)

L’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI/MEK) a annoncé ce 17 mars 2021 que le nombre de décès dus au coronavirus dans 522 villes d’Iran est supérieur à 233.000.

Le bilan des morts dans les provinces est le suivant : Téhéran 54.446, Ispahan 15.120, Khouzistan 13.079, Mazandaran 9925, Lorestan 9793, Azerbaïdjan occidental 8723, Golestan 6045, Sistan-Balouchestan 5441, Kerman 5154, Kermanchah 4684, Kurdistan 4022, Semnan 3850, et Bouchehr 2354.

En conséquence des politiques prédatrices de Khamenei et Rohani, selon le chef du comité d’épidémiologie du CNLC, à ce jour « seulement 60 000 doses de vaccin ont été injectées en Iran. » (Hamshahri, 17 mars). Cela signifie que seule une personne sur 1400 a reçu une dose de vaccin, accusant un retard par rapport à presque tous les pays.

Rohani a fait porter la responsabilité à l’étranger en disant : « Nous savions que face au Covid-19 personne ne nous aiderait. Si nous voulons acheter des masques, on ne nous en donnera pas. Si nous voulons acheter des respirateurs, on ne nous en donnera pas. Si nous voulons acheter des produits médicaux, même au niveau du vaccin, nous savions que nous aurions de nombreux problèmes. » Namaki, le ministre de la justice a ajouté avec sarcasme : « Nous ne boycottons pas les négociants et les commerçants. Mais si des gens prétendent pouvoir obtenir des vaccins mieux que nous, s’ils pensent qu’il y a des conteneurs réfrigérés remplis de vaccins aux portes du pays et que nous ne les achetons pas, qu’ils aillent donc en tant que nos représentants les acheter à un bon rapport qualité-prix. »

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 17 mars 2021

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe