vendredi, juin 18, 2021
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : Plus de 286.200 décès dus au coronavirus dans 541 villes

Iran : Plus de 286.200 décès dus au coronavirus dans 541 villes

· Alireza Zali, chef du centre de lutte contre le coronavirus (CNLC) à Téhéran : Nous avons 7350 malades du Covid-19 hospitalisés à Téhéran. 1980 patients sont aux soins intensifs et au cours des dernières 24 heures, 1050 nouveaux patients ont été admis. (Agence Irna, 12 mai 2021)

· Le conseil de Téhéran : malgré les restrictions, le bilan est de 100 morts par jour dans la capitale. (Agence Fars, 12 mai 2021)

· La faculté de médecine de Machad : la situation est fragile. Nous avons 1276 patients. Il y a 358 personnes aux soins intensifs et le nombre de morts est toujours à deux chiffres. (Agence Isna, 12 mai 2021)

· La faculté de médecine d’Hormozgan : En raison de l’observation des coronavirus africains et indiens à Parsian et Minab, toutes les provinces sont en danger de propagation du virus. (Agence isna, 22 mai 2021)

· La faculté de médecine de Zahedan : les cas positifs du coronavirus anglais remplacent le type précédent et incluent 80% des cas de la province. (Agence Irna, 12 mai 2021)

L’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI/MEK) a annoncé ce 12 mai 2021 que le nombre de décès dus au coronavirus dans 541 villes iraniennes est supérieur à 286.200.

Le bilan des morts dans les provinces est le suivant : Téhéran 66.401, Ispahan 18.875, Khorassan Razavi 17.595, Khouzistan 17.659, Mazandaran 11.725, Lorestan 11.695, Azerbaïdjan oriental 11.683, Azerbaïdjan occidental 10.648, Qom 9425, Fars 9182, Alborz 7738, Kerman 6428, Markazi 5963, Kermanchah 5694, Khorassan nord 4203, Ardebil 3647, Hormozgan 3335, Zanjan 3150, Ilam 3051, Khorassan du Sud 2701, Kohgiluyeh-Boyer-Ahmad 2239.

Alors que les médecins, les spécialistes et les infirmières dénoncent de grandes pénuries, Rohani a affirmé aujourd’hui sans vergogne : « Alors que dans les pays européens modernes et avancés, les gens faisaient la queue pour la nourriture et l’hygiène, et que les magasins étaient vides dès 10 heures du matin ; même pour les médicaments, les traitements et les lits d’hôpitaux, (ils devaient faire la queue), cela ne s’est pas produit dans notre pays. Les magasins n’ont pas été pillés. De longues files d’attente ne se sont pas formées, et les gens n’ont pas dû attendre que les hôpitaux les admettent et n’ont pas dormi sur la pelouse dans la cour de l’hôpital. »

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 12 mai 2021

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe