jeudi, décembre 9, 2021
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : Plus de 322.600 décès dus au coronavirus

Iran : Plus de 322.600 décès dus au coronavirus

Un membre du comité scientifique du Covid-19 : Le manque de suivi et de contrôle du Covid-19 par le gouvernement a pris une forme délibérée

· Le ministère de la Santé : L’incidence de la maladie au Sistan-Baloutchistan est sans précédent depuis le déclenchement de l’épidémie, et la vague actuelle est beaucoup plus importante et plus grave que les précédentes. (Quotidien Hamshahri, 4 juillet 2021)

· Agence Tasnim, 4 juillet 2021 : Le couvre-feu et les restrictions imposées ont transformé Zahedan en une ville fantôme.

· Nader Tavakoli, numéro 2 du Centre national de lutte contre le coronavirus (CNLC) : Cela fait 10 jours que nous sommes entrés dans la cinquième vague à Téhéran. Le nombre de malades hospitalisés et ambulatoires a augmenté de 15% et 103 hôpitaux sont dédiés au coronavirus. Un millier de patients sont hospitalisés quotidiennement et le nombre de malades hospitalisés est de 4800. (Agence Irna, 4 juillet 2021)

· Le gouverneur d’Hormozgan : Il y a plus de 810 patients hospitalisés, ce qui est le nombre le plus élevé de la province. (Agence Ilna, 4 juillet 2021)

L’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI/MEK) a annoncé le 4 juillet 2021 que le nombre de décès dus au coronavirus dans 547 villes iraniennes est de plus de 322.600. Le bilan des morts dans les provinces est le suivant : Téhéran 75.416, Ispahan 21.800, Khouzistan 20.441, Khorassan-Razavi 19.640, Lorestan 12.635, Azerbaïdjan occidental 11.973, Fars 10.852, Qom 9900, Alborz 9158, Sistan-Baloutchistan 7926, Kerman 7453, Hamedan 6918, Yazd 5367, Semnan 5335, Hormozgan 4865, Ilam 3371, Bouchehr 3514.

« Le principal gestionnaire et responsable du contrôle du Covid-19 en Iran est le gouvernement, a déclaré Naji, membre du comité scientifique du Covid-19. Pendant ces 16 mois, le gouvernement et le ministère de la Santé ont failli à leur devoir et n’ont pas réussi à contrôler la maladie. À mon avis, avec la poursuite de cette attitude, cela devient intentionnel. Jusqu’à présent, aucun confinement approprié n’a été appliquée dans le pays ni à Téhéran. Le manque de suivi et de contrôle du coronavirus dans le pays a pris une forme délibérée. La population ne peut pas attendre la production de masse de vaccins nationaux, et le gouvernement doit fournir un vaccin valide dès que possible. Sinon, nous perdrons énormément de gens. » (Jahan Sanat, 4 juillet 2021).

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 4 juillet 2021

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe