vendredi, septembre 24, 2021
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran: Plus de 343.100 décès dus au coronavirus

Iran: Plus de 343.100 décès dus au coronavirus

– Alireza Reïssi, porte-parole du centre national contre le coronavirus (CNLC) : Actuellement, 29 de nos provinces sont touchées par le variant delta du COVID-19, et le taux d’hospitalisation et les admissions dans les hôpitaux sont très élevés. (Télévision officielle, 31 juillet 2021)

– La faculté de médecine d’Hormozgan : La semaine dernière, les décès dus au coronavirus dans la province ont augmenté de 81 % par rapport à la semaine précédente. (Agence Mehr, 31 juillet 2021)

– La faculté de médecine de Kerman : Kerman est l’une des provinces en première ligne de la crise du coronavirus. Actuellement, 1 639 patients sont hospitalisés dans la province. (Agence ISNA, 31 juillet 2021)

– La faculté de médecine d’Ahwaz : Le nombre de malades du COVID-19 devient incontrôlable, il est même supérieur au pic de la première épidémie. La situation est très inquiétante. (Agence ISNA, 31 juillet 2021)

– La faculté de médecine de Chiraz : L’augmentation du taux de mortalité du COVID-19 à Fars est urgente et inquiétante. Vingt-huit personnes sont mortes ces dernières 24 heures. (Agence Mehr, 31 juillet 2021)

L’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI/MEK) a annoncé le 31 juillet 2021 que le nombre de décès dus au coronavirus dans 547 villes iraniennes s’élève à plus de 343.100.

Le bilan des morts dans les provinces est le suivant : Téhéran 80.176, Ispahan 23.230, Khouzistan 21.801, Khorassan Razavi 20.745, Azerbaïdjan oriental 13.473, Mazandaran 13.290, Azerbaïdjan occidental 12.523, Fars 11.707, Guilan 11.081, Qom 10.255, Alborz 9963, Sistan-Baloutchistan 9735, Kerman 8463, Golestan 8075, Hamedan 7148, Markazi 6953, Yazd 5952, Hormozgan 5810, Ardebil 4125, Khorassan du Sud 3151, Chaharmahal-Bakhtiari 2775, et Kohguilouyeh-Boyer-Ahmad 2624.

Avant de quitter ses fonctions, lors de sa dernière session du CNLC, Rohani a affirmé, dans un autre mensonge éhonté, que « nos décisions relatives au COVID-19 ont toujours été fondées sur la sagesse collective, c’est-à-dire que nous avons discuté, examiné et décidé.

Nous ne voyons pas de décision qui soit contraire aux principes scientifiques ou au processus qui se déroule dans le monde aujourd’hui. » Bien que seuls quelques pour cent de la population totale aient été vaccinés, il a ajouté : « Le vaccin est l’un de nos grands honneurs.

Nous avons une longueur d’avance sur les prédictions que nous avions faites pour le vaccin.» Ses mensonges contredisent Iraj Harirchi, le vice-ministre de la Santé du régime, qui a récemment déclaré à l’IRNA, le 21 juillet : « Je m’excuse auprès de la population de ne pas avoir pu tenir les promesses faites concernant une vaccination plus large».

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 31 juillet 2021

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe