mardi, janvier 18, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : Plus de 470.300 décès dus au coronavirus

Iran : Plus de 470.300 décès dus au coronavirus

Iran : Plus de 470.300 décès dus au coronavirus

· Mohammad Mokhber, premier vice-président de Raïssi : Des courants à l’intérieur et à l’extérieur du pays tentent de remettre en question les mesures du gouvernement pour la vaccination en les noircissant afin semer le désespoir.

· La faculté de médecine de Machad : 243 malades du coronavirus ont été hospitalisés dans la province de Khorassan Razavi, ce qui est le nombre le plus élevé de ces 10 derniers jours. (Agence Modj, 4 novembre 2021)

· La faculté de médecine de Chiraz : 191 nouveaux patients ont été admis ces dernières 24 heures. Sur 1658 malades, 199 sont en soins intensifs. (Agence Isna, 4 novembre 2021)

· La faculté de médecine de Kermanchah : sur 596 patients, 143 sont en soins intensifs et 22 patients sont intubés. (Agence Fars, 4 novembre 2021)

L’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI/MEK) a annoncé le 4 novembre 2021 que le nombre de décès dus au coronavirus dans 547 villes iraniennes est supérieur à 470.000.

Le bilan effroyable des morts dans les provinces est le suivant : Téhéran 110.255, Khorassan Razavi 38.445, Ispahan 32.060, Khouzistan 28.775, Azerbaïdjan occidental 17.498, Mazandaran 17.240, Fars 17.270, Guilan 16.390, Golestan 10.350, Alborz 13.878, Hamedan 8758, Kurdistan 7612, Bouchehr 5254 et Ilam 4488.

Alors que le scandale du régime clérical et de ses dirigeants dans la vaccination contre le coronavirus grandit de jour en jour, Mohammad Mokhber, le premier vice-président de Raïssi, a fait aujourd’hui une déclaration ridicule : « L’accélération du processus de vaccination dans le pays ces trois derniers mois est l’une des réalisations du 13e gouvernement.

Des courants à l’intérieur et à l’extérieur du pays tentent de remettre en question les actions du gouvernement en les noircissant afin de semer le désespoir dans la société. » Or, il y a deux jours, le conseiller du ministre de la Santé déclarait : « Nous nous sommes trompés en faisant confiance au vaccin Barakat [produit par le régime], ce qui nous remet en question. » Mokhber, qui était auparavant à la tête d’un appareil de pillage connu sous le nom de « Exécution de l’ordre de Khomeiny » et qui chapeaute le vaccin Barakat, avait promis d’en produire 50 millions de doses.

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 4 novembre 2021

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe