mardi, janvier 18, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : Plus de 472.600 décès dus au coronavirus

Iran : Plus de 472.600 décès dus au coronavirus

· Un membre du Comité des vaccins : Le vaccin le plus injecté en Iran est le Sinofarm, moins efficace en termes de sécurité. (Agence Isna, 8 novembre 2021)

· Un membre du comité scientifique sur le coronavirus : De nombreuses provinces de l’Est et du centre sont tombées dans le rouge, il ne faut pas ouvrir la voie à cette vague. (Site Alef, 8 novembre 2021)

· Un membre du comité scientifique sur le coronavirus : dans certaines petites villes, nous avons une augmentation des hospitalisations et cela ne s’est produit que pendant cette période. (Site Salamatnews, 8 novembre 2021)

· La faculté de médecine de Qazvine : 81 % des cas précis de coronavirus ont augmenté ces dernières 24 heures. (Agence Tasnim, 8 novembre 2021)

· La faculté de médecine de Fars : Une augmentation significative des hospitalisations et une récurrence à deux chiffres des décès est un avertissement sérieux du nouveau coronavirus. (Agence Isna, 8 novembre 2021)

L’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI/MEK) a annoncé le 8 novembre 2021 que le nombre de décès dus au coronavirus dans 547 villes iraniennes est supérieur à 472.600.

Le bilan effroyable des morts dans les provinces est le suivant : Téhéran 110.865, Khorassan Razavi 38.605, Ispahan 32.245, Khouzistan 28.860, Azerbaïdjan occidental 17.578, Fars 17.375, Mazandaran 17.310, Guilan 16.460, Sistan-Baloutchistan 13.195, Qom 12.855, Kerman 12.562, Markazi 8623, Yazd 7763, Ardebil 5900, Qazvine 5394, Bouchehr 5279, Ilam 4508, Zanjan 4465 et Kohguilouyeh-Boyer-Ahmad 3494.

Mokhtari, membre du comité des vaccins, a déclaré à l’agence Isna aujourd’hui : « Le vaccin le plus injecté en Iran est le Sinofarm. Il est vrai que l’efficacité de ces vaccins est moindre que celle des autres, mais quoi qu’il en soit, il faut utiliser le vaccin qui est disponible. »

Le site Salamat News a cité aujourd’hui Abtahi, membre du comité scientifique sur le coronavirus, affirmant que : « Dans certaines petites villes, nous avons une augmentation des infections et des hospitalisations. Et c’est un problème qui ne s’est produit que pendant cette période. L’évolution de la maladie a presque toujours été coordonnée dans tout le pays. Mais il y a maintenant un décalage dans l’évolution de la maladie et des hospitalisations entre les provinces. Des zones vont en s’aggravant. Il faut voir ce qui va se passer. »

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 8 novembre 2021

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe