dimanche, octobre 18, 2020
Accueil Communiqués CNRI Communiqués CNRI :Droits humains Iran: plus de 53.600 décès dus au coronavirus dans 334 villes

Iran: plus de 53.600 décès dus au coronavirus dans 334 villes

– Augmentation dramatique du nombre de morts à Tabriz, avec plus de 100 personnes décédées mercredi.

– Les médecins de Machad signalent que plus de 3 000 personnes ont contracté le virus, et qu’au moins 180 sont mortes au cours des dix derniers jours.

– A Qouchan, 19 personnes sont mortes du coronavirus ces derniers jours

– Un député du parlement du régime : Les officiels et les autorités de la province du Kurdistan continuent de rejeter sur le peuple la responsabilité des conséquences de leur inaction, et la population est très inquiète

L’Organisation des Moudjahidines du peuple d’Iran (OMPI/MEK) a annoncé le vendredi 19 juin 2020 que le nombre de décès dus au coronavirus dans 334 villes d’Iran a dépassé les 53 600. Le nombre de victimes est de 10 920 à Téhéran, 4 395 au Khouzistan, 3 050 à Ispahan, 1 925 au Lorestan, 1 825 en Azerbaïdjan oriental, 1 515 en Azerbaïdjan occidental, 1 435 à Kermanchah et 1 130 au Fars.

Selon l’agence de presse IRNA, le porte-parole du ministère de la Santé du régime a déclaré que le nombre de victimes au cours des dernières 24 heures était de 120, avec 2 615 nouveaux cas et 2 833 patients admis dans les unités de soins intensifs.

Au Sistan-Baloutchistan, le président de la faculté des sciences médicales de Zahedan, cité par l’agence ISNA, a déclaré aujourd’hui : “Il est probable que la tendance à l’augmentation du nombre de patients atteints de coronavirus se poursuive quotidiennement pendant les 25 prochains jours. La situation est devenue critique, et 11 nouveaux patients sont morts au cours des dernières 24 heures.”

En Azerbaïdjan oriental, selon des témoins oculaires et des sources locales, le nombre de décès à Tabriz a augmenté de façon spectaculaire, et plus de 100 personnes seraient mortes dans la ville le mercredi 17 juin 2020. Selon l’adjoint à la santé de la faculté des sciences médicales de Tabriz, “ces dernières semaines, la province de l’Azerbaïdjan oriental a souvent été dans le rouge… Les villes d’Ahar, Bonab, Mianeh, Heris, Harand, Shabestar, Hashtroud et Tabriz ont le plus grand nombre d’infections virales par rapport à leur population”, a rapporté l’agence Razavi, le 18 juin 2020. “Ces derniers jours, 20 membres d’une famille ont été testés pour le coronavirus, et 18 étaient positifs”, a déclaré hier le chef du réseau de soins de santé d’Ajabshir au site Asr-e Iran.

Selon les médecins de la province de Khorassan Razavi, au cours des dix derniers jours, plus de 3 000 personnes ont contracté le virus, et au moins 180 en sont mortes. Selon des témoins oculaires, à Machad, dans une seule clinique dimanche dernier sur 100 patients, 50 ont été testés positifs, et 40 autres ont été suspectés d’avoir le coronavirus. À Qouchan, 19 personnes sont mortes du coronavirus ces derniers jours.

Un porte-parole du centre national de lutte contre le coronavirus (CNLC) dans la province du Khouzistan a déclaré à IRNA aujourd’hui : “Le Khouzistan est dans le rouge depuis un mois maintenant, et ces derniers jours, le nombre de patients a augmenté de façon spectaculaire”. Par ailleurs, le directeur de la faculté des sciences médicales Jundishapur d’Ahwaz a été cité par l’agence ISNA, disant aujourd’hui : “Nous avons une pénurie de lits dans l’USI, et les USI des villes de Dezfoul et Abadan sont pleines”.

À Boushehr, le secrétaire du CNLC a été cité par le site Javan, disant aujourd’hui : “Le nombre de personnes atteintes du coronavirus dans la province a augmenté de plus de 90% en 9 jours. Le nombre de décès a augmenté de 66 % et le nombre de patients hospitalisés de 170 %… Le nombre de patients à Bandar Ganaveh augmente chaque jour, et par conséquent, le nombre d’hospitalisations et de décès a augmenté”. Le gouverneur de Ganaveh a déclaré à Hamshahri aujourd’hui : “Toutes les routes menant à la côte de Ganaveh, ainsi que l’éclairage et tous les services sociaux, seront fermés jusqu’au 5 juillet 2020.”

Au Kurdistan, le député de Saqez et Baneh au Majlis a déclaré hier à l’agence de presse Irna : “L’indifférence des autorités de la province du Kurdistan les dix derniers jours de mai et le manque de supervision adéquate dans la province ont fait que la situation du coronavirus au Kurdistan a atteint un point critique. L’histoire se répète, et il n’y a pas d’action concrète. Les officiels et les autorités de la province du Kurdistan continuent de rejeter la responsabilité des conséquences de leur inaction sur la population, et celle-ci est très inquiète”.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 19 juin 2020

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe