dimanche, février 7, 2021
Accueil Communiqués CNRI Communiqués CNRI :Droits humains Iran: plus de 71.300 décès dus au coronavirus dans 346 villes

Iran: plus de 71.300 décès dus au coronavirus dans 346 villes

Dimensions sans précédent de la catastrophe du coronavirus dans les provinces de Téhéran et d’Alborz

  • Iraj Harirchi, vice-ministre de la Santé : 15 provinces et 187 villes sont dans le rouge, 92 villes sont dans l’orange et c’est un sujet de préoccupation.
  • Alireza Zali, chef du centre national de lutte contre le coronavirus (CNLC) à Téhéran: Téhéran, est confrontée à une situation unique. Ces dernières 24 heures, nous avons hospitalisé 890 patients atteints de coronavirus. Les restrictions pendant une semaine ne suffiront pas. Il faudra les étendre dans les semaines à venir.
  • Le gouverneur d’Alborz : 50 personnes ont perdu la vie ces dernières 48 heures à Alborz
  • Le taux de transmission du coronavirus à Qom a été multiplié par trois à cinq ces dernières semaines
  • Selon le CNLC, 18 personnes sont mortes du coronavirus à Kerman la nuit dernière, le plus grand nombre de décès selon les chiffres contrôlés par l’État depuis le début de la pandémie.

L’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI/MEK) a annoncé le 15 juillet 2020 que le nombre de décès dus au coronavirus dans 346 villes iraniennes s’élève à plus de 71 300. Le nombre de décès dans les provinces de Khouzistan est de 5360, de Khorassan-Razavi 5320, de Qom 4125, de Mazandaran 3110, de Lorestan 2650, d’Alborz 2210, d’Azerbaïdjan occidental 2130, de Hamedan 1865, de Fars 1698, de Kerman 950 et de Zanjan 675.

La porte-parole du ministère de la Santé du régime a estimé à 199 le nombre de victimes dans les dernières 24 heures et à 3411 le nombre de patients en soins intensifs, le plus élevé depuis le début de l’épidémie. Comme les jours précédents, elle a également déclaré 25 provinces en rouge ou en état d’alerte.

Iraj Harirchi, le vice-ministre de la Santé du régime, a déclaré le 15 juillet à l’agence Mehr: « Aujourd’hui, il y a 187 villes dans le rouge et 92 villes dans l’orange, et c’est un sujet de préoccupation (…) Zandjan compte le plus grand nombre d’hospitalisations. Les hospitalisations quotidiennes pour 100 000 personnes à Zandjan, représentent 7 personnes, et c’est six personnes pour 100 000 dans la province du Khorassan du Sud. » Il a ajouté: « De toute évidence, nous n’aurons pas de vaccin universel nulle part au monde avant un an. »

Mohammad-Reza Zafar-Ghandi, le chef de l’organisation médicale du régime, a déclaré à ILNA aujourd’hui : « Les hôpitaux ont des problèmes avec les lits de soins intensifs, et il manque des lits dans certains des hôpitaux clés (…) Le personnel de santé s’épuise rapidement et contracte le virus. Par exemple, plusieurs membres du personnel des services de cancérologie des hôpitaux Khomeiny et Sina ont attrapé le coronavirus. »

Minou Mohraz, membre du CNLC, a déclaré à l’ISNA : « Aujourd’hui, nous sommes en train de transmettre la maladie (…) Le nombre de patients ambulatoires a énormément augmenté et nous sommes à un pic. »

Hier, Alireza Zali, chef du CNLC à Téhéran, a déclaré au quotidien Entekhab : « Téhéran est confronté à une situation unique (…) Ces dernières 24 heures, nous avons admis 890 malades du coronavirus à Téhéran. Par conséquent, la situation à Téhéran est complexe et exige une solution complètement différente des autres provinces (…) Les restrictions d’une semaine ne suffisent pas et la portée des restrictions devrait être étendue au cours des prochaines semaines. » Le maire adjoint de Téhéran a indiqué que 668 employés de la mairie de Téhéran ont contracté le coronavirus et 14 ont perdu la vie.

Dans la province d’Alborz, le gouverneur a déclaré hier à l’agence Mehr : « Les clichés et les slogans répétitifs ne servent à rien. Nous avons perdu 50 personnes à Alborz en 48 heures (…) Le personnel médical est fatigué (…) Nous avons eu 1 083 cas suspects dimanche et 800 hier (…) Nous avons 13.000 patients en USI à Alborz qui peuvent être vulnérables mais non déclarés comme cas de coronavirus. »

Le président de la faculté des sciences médicales de Qom a déclaré à l’IRNA aujourd’hui : « Le taux d’infection par le coronavirus à Qom a été multiplié par trois à cinq ces dernières semaines (…) Jusqu’à il y a un mois, le nombre de cas testés positifs était inférieur à 15% (…) Mais vers la mi-juin, il est passé à 50 %. »

À Kerman, le porte-parole du CNLC a déclaré hier à la télévision officielle : « Les infections et les décès dus à cette maladie dans la province de Kerman sont toujours en augmentation, et ces dernières 24 heures, 18 personnes sont mortes, le plus grand nombre de décès en un jour à Kerman depuis le début de l’épidémie. »

Au Lorestan, le chef du réseau de santé et de soins de Pol-Dokhtar a déclaré : « L’augmentation quotidienne sans précédent des cas dans ce canton devient critique, et la poursuite de cette tendance causera de graves problèmes à la population et au réseau de santé », a rapporté l’agence Mehr hier.

Selon l’ISNA, la faculté des sciences médicales d’Ahwaz, au Khouzistan, a annoncé hier : « Nous ne savons pas quand le Khouzistan ne sera plus dans le rouge. Il est toujours rouge (…) Douze villes du Khouzistan sont dans le rouge, quatre sont oranges et onze jaunes. Nous pensons que les villes oranges sont les mêmes que les rouges. »

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 15 juillet 2020

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe