mercredi, janvier 20, 2021
Accueil Communiqués CNRI Communiqués CNRI :Droits humains Iran : Plus de 78.100 décès dus au Covid-19 dans 347 villes

Iran : Plus de 78.100 décès dus au Covid-19 dans 347 villes

Selon le ministère de la Santé, 26 provinces abritant 92% de la population du pays sont dans le rouge et en état d’alerte

Le ministère de la Santé a porté le nombre de décès en 24 heures à 235 et de malades en USI à 3092, chiffre le plus élevé de l’épidémie.

Après un retard de plusieurs semaines, le ministère de la Santé a été contraint d’annoncer que Téhéran est dans le rouge.

Le chef du centre national de lutte contre le coronavirus (CNCL): l’hospitalisation de 684 nouveaux malades en 24 heures à Téhéran est un chiffre inquiétant qui peut affecter la résilience des ressources humaines et des capacités médicales.

Un député du Majlis : le gouvernement a abandonné la gestion du coronavirus et a abandonné les gens à leur triste sorta. Alors que nous assistons à une augmentation des cas positifs dans la province de Khorassan-Razavi, on ne voit aucun sens des responsabilités dans l’appareil exécutif.

Ardebil est dans une situation critique en termes de propagation du coronavirus. Les échanges d’argent en espèces est interdit en raison de la propagation rapide de la maladie dans la province.

Un journal gouvernemental : Lorsque M. Rohani ordonne des rassemblements à grande échelle au mois de Moharram et, d’un autre côté, blâme les mariages et les funérailles pour la propagation du virus, cela inculque vraiment aux citoyens le sentiment de vivre dans la « ferme des animaux ».

L’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran a annoncé le 28 juillet que le nombre de décès dus au coronavirus dans 347 villes d’Iran a malheureusement dépassé les 78.100. Le nombre de victimes dans les provinces du Khouzistan est de 5620, de Mazandaran 3605, de Guilan 3390, de Lorestan 3075, de Golestan 2087, de Hamedan 2025, de Fars 1990, de Kermanchah à 1920, de Semnan 985, de Hormozgan 970, de Qazvine 625 et d’Ardebil 845.

La porte-parole du ministère de la Santé du régime a porté dans ses chiffres tronqués à 235 le nombre de victimes de ces dernières 24 heures et à 3902 de patients en soins intensifs. Les deux chiffres sont sans précédent depuis le début de l’épidémie. Elle a reconnu pour la première fois que 15 provinces, dont Téhéran, sont dans le rouge. Les autres provinces rouges sont Mazandaran, Golestan, Fars, Azerbaïdjan oriental, Ardebil, Ispahan, Alborz, Ilam, Khorassan-Razavi, Kerman, Khorassan du Nord, Semnan, Lorestan et Hormozgan. La porte-parole du ministère de la Santé a ajouté: « Les provinces d’Azerbaïdjan occidental, Khouzistan, Bouchehr, Chaharmahal-Bakhtiari, Zanjan, Hamedan, Kohguiluyeh-Boyer-Ahmad, Markazi, Yazd, Guilan et Qom sont également en alerte. » (IRNA, 28 juillet)

Alireza Zali, le chef du CNCL à Téhéran, a déclaré : « En raison de l’extension des restrictions imposées à Téhéran, la tenue de rassemblements publics, rassemblements et expositions à Téhéran est interdite (…) L’hospitalisation de 684 nouveaux malades en 24 heures à Téhéran est un chiffre inquiétant qui peut affecter la résilience des ressources humaines et des capacités médicales. 17% des malades du coronavirus ont été placés dans les unités de soins intensifs au cours de la dernière journée. » (IRNA, 27 juillet)

Anabestani, un député du Majlis de la province de Khorassan-Razavi, a déclaré : « Pour améliorer la situation économique du pays, le gouvernement a abandonné la gestion du coronavirus et a abandonné les gens à leur triste sort. Alors que nous assistons à une augmentation des cas positifs dans la province de Khorassan-Razavi, on ne voit aucun sens des responsabilités dans l’appareil exécutif (…) Le nombre de décès dus au coronavirus dans ma circonscription a atteint cinq par jour, ce qui est beaucoup plus élevé que la moyenne du pays et du monde. Ce nombre de morts est un grave danger pour le pays. » (Site Internet du Majlis, 28 juillet)

A Ardebil, le directeur de la faculté des sciences médicales a déclaré : « Le nombre quotidien de visites dans les hôpitaux et les centres de santé a dépassé le millier. Selon les responsables de la santé de la province d’Ardebil, cette province est dans une situation critique en termes de prévalence de corona, et les quatre villes d’Ardebil, Meshginchahr, Parsabad et Nir sont dans le rouge. » (IRNA, 27 juillet). Le gouverneur d’Ardebil a déclaré: « Tout transfert et échange d’argent en espèces dans la province d’Ardebil est interdit afin d’empêcher la propagation du virus. » (ISNA, 26 juillet)

Alors que montent les protestations suscitées par les propos de Rohani autorisant les cérémonies de deuil de Moharram malgré la tragédie du coronavirus, le mollah Marvi, chef de la fondation multi-milliardaire d’Astan-e-Qods Razavi, a déclaré : « Ce que nous pouvons déduire des ordres et mesures du guide suprême, c’est qu’il ne faut pas empêcher les célébrations de deuil. » (Agence Mizan, 27 juillet). Le mollah Arafi, directeur des séminaires religieux, a également déclaré que Khamenei « insistait pour garder cette torche (le deuil) allumée. » (Telegram Khabar Fori, 27 juillet)

Le quotidien Mostaghel a écrit aujourd’hui : « Lorsque M. Rohani ordonne des rassemblements à grande échelle au mois de Moharram et, d’un autre côté, blâme les mariages et les funérailles pour la propagation du virus, cela inculque vraiment aux citoyens un sentiment de vivre dans un cirque, ou plutôt dans la ferme des animaux d’Orwell. Les gens sont laissés en souffrance avec des mains honteusement vides face à des responsables au ventre plein et insouciants ! Ils ont le sentiment d’avoir été délibérément abandonnés à la mort. »

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 28 juillet 2020

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe