jeudi, novembre 19, 2020
Accueil Communiqués CNRI Communiqués CNRI :Droits humains Iran : plus de 93.400 décès dus au coronavirus dans 403 villes

Iran : plus de 93.400 décès dus au coronavirus dans 403 villes

· Le président de la commission de la Santé du conseil de Téhéran : Nous sommes tous informés de l’épidémie de coronavirus dans le pays et à Téhéran. Jusqu’à hier, au cours des six derniers mois, 10 200 Téhéranais ont perdu la vie à cause du coronavirus. (Agence Isna, 23 aout)

· Le président de la faculté des sciences médicales de Tabriz : Dans tout le pays, il y a 3 500 personnes sous respirateur, 10% de la population de l’Azerbaïdjan oriental a été infectée par le covid-19. Quelque 80 personnes sont sous respirateur.

· Alireza Zali, président du centre national de lutte contre le coronavirus (CNLC) : L’Iran est l’un des trois pays à la plus forte incidence de coronavirus. La raison la plus importante est que l’épuisement chronique des équipes médicales, qui est un problème inévitable, a réduit leur niveau de défense et de sécurité (agence Mehr, 23 aout)

· Rohani: Pendant l’épidémie, le chômage en Iran a diminué de 1,1%, les lits d’hôpitaux ont doublé, les coûts de traitement ont considérablement diminué et le taux d’accès public aux médecins et aux installations médicales a augmenté!

L’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI) a annoncé ce dimanche 23 aout 2020 que le nombre de décès dus au coronavirus dans 403 villes d’Iran est malheureusement supérieur à 93.400. Le nombre de morts dans les provinces de Téhéran est de 22.725, de Khorassan-Razavi 6666, de Khouzistan 6333, d’Ispahan 4151, de Qom 4495, de Lorestan 3932, d’Alborz 2735, de Fars 2628, de Hormozgan 1254, de Kermanchah 2222, de Markazi 1181, de Yazd 1129, d’Ardebil 1097, de Chaharmahal-Bakhtiari 622, de Kohkilouyeh-Boyer-Ahmad 545.

Lors d’un conseil des ministres avec Khamenei en ligne, Rohani a répété ses mensonges astronomiques, déclarant : « Alors que les économies de nombreux grands pays ont diminué de 20%, l’économie iranienne n’a été endommagée que de 3% par le coronavirus. Le chômage a augmenté dans tous les pays. En Iran, pendant le coronavirus, le chômage a chuté d’un total de 1 à 10 %. » Il a également souligné le doublement des lits d’hôpitaux, une réduction significative des coûts de traitement, une augmentation significative du matériel médical et du taux d’accès du public aux médecins et aux installations médicales pendant sa présidence, et a déclaré que telles étaient les raisons du « taux de mortalité dus au coronavirus le plus faible dans notre pays par rapport à beaucoup d’autres pays développés ! »

De son côté, « le Centre de recherche parlementaire a publié un rapport sur les conséquences économiques de la crise du coronavirus, annonçant qu’entre 2,8 millions et 6,4 millions ‘de détenteurs d’emploi actuels’ sont au chômage pour un certain temps en raison de la crise ». De plus, selon le vice-ministre délégué à l’économie du ministère du Bien-être social, « les entreprises touchées par la crise de coronavirus comptent plus de 4,8 millions d’emplois, ce qui équivaut à 20,3% de l’emploi total. » (Quotidien Shahrvand 17 août).

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 23 aout 2020

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe