vendredi, décembre 3, 2021
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : plus de 93.900 décès dus au coronavirus dans 403 villes

Iran : plus de 93.900 décès dus au coronavirus dans 403 villes

· Un membre du conseil de Téhéran : Des personnes ont été menacées de ne pas divulguer les chiffres réels, et la branche des renseignements des pasdarans a intenté un procès contre moi à ce sujet.

· Saïd Namaki, ministre de la Santé du régime : Si le coronavirus et la grippe arrivent en même temps, nous pourrions avoir un automne difficile devant nous.

· Iraj Harirchi, vice-ministre de la Santé du régime : Au cours des six derniers mois, 14% des personnes qui avaient contracté le coronavirus ont été réinfectées.

· Minou Mohraz, membre du Centre national de lutte contre le coronavirus (CNLC) : Cet automne sera différent, et nous assisterons à une combinaison de coronavirus et de grippe. Nous devons nous préparer à d’autres problèmes

· La faculté des sciences médicale de Jiroft : Lors de la deuxième épidémie de coronavirus, le nombre de décès dans le sud de la province de Kerman a atteint huit par jour. Si les protocoles sanitaires ne sont pas respectés lors des cérémonies de Moharram, nous assisterons à la troisième vague du virus avant l’automne dans cette région.

L’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI /MEK) a annoncé le 24 août 2020, que le nombre de décès dus au coronavirus dans 403 villes d’Iran avait atteint les 93 900. Le nombre de morts dans les provinces de Téhéran est de 22 885, Mazandaran 4 463, Ispahan 4 206, Guilan 3 921, Azerbaïdjan de l’Est 2 759, Golestan 2 721, Hamedan 2 428, Kurdistan 1 874, Kerman 1 492, Khorassan du Nord 1 489, Semnan 1 198, Markazi 1 191, Bouchehr 1 147, Ilam 780 et Khorassan du Sud 494.

Mohammad-Javad Haghchenass, membre du conseil de Téhéran, a déclaré au quotidien Etemad Online, le 22 août : « Nous avons vu, par exemple, que nous enterrions 120 à 130 personnes au cimetière de Behecht-e Zahra à Téhéran [chaque jour], et le nombre de morts annoncé par le ministère de la Santé pour l’ensemble du pays est égal au nombre de personnes enterrées à Behecht-e Zahra. » Il a souligné que les services de renseignement des pasdarans avaient intenté une action en justice contre lui pour avoir cherché à connaitre les chiffres réels des victimes. En réponse à ses questions sur les chiffres réels posées à l’autorité compétente, il a été cité par le même média comme ayant déclaré : « Je comprends qu’on lui (l’autorité compétente) ait dit qu’elle ne devait pas donner le chiffre. Elle a été menacée (…) Finalement, le maire de Téhéran a accepté d’envoyer le chiffre par SMS à M. Hachemi, pour le donner au groupe du conseil en écrivant dessus « confidentiel » (…) Plus tard, une lettre a été envoyée par l’honorable ministre, indiquant que ces affaires ne devaient pas être rendues publiques, soulignant que l’affaire devait être suivie en privé (…) Que Dieu ait pitié de tous ceux qui commettent des trahisons et jouent avec la vie des gens, leurs biens et leurs intérêts. »

Minou Mohraz, membre du CNLC, a été citée par l’IRNA, le 24 août, disant : « Cet automne, nous verrons une combinaison du coronavirus et de la grippe. Dans la situation actuelle, nous ne pouvons pas du tout envisager ce qui arrivera en automne et en hiver. Nous devons nous préparer à d’autres difficultés. Nombre de ces cérémonies de deuil n’ont pas respecté les instructions du ministère de la Santé. Le ministère a interdit les rassemblements et les processions. Or de nombreuses processions ont été organisées dans la ville (…) De nombreux rassemblements de deuil ont été organisés avec de grandes foules. Les environnements fermés sont humides lorsque le climatiseur est en marche, et cette humidité augmente le taux de transmission des virus. Dans de tels cas, même si les personnes portent des masques, il existe toujours une possibilité de transmission du virus. Plus important encore, le virus existe dans les larmes des yeux, et ceux qui pleurent et se touchent partout sont dangereux et peuvent transmettre le virus aux autres. »

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 24 août 2020

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe