jeudi, novembre 19, 2020
Accueil Communiqués CNRI Communiqués CNRI :Droits humains Iran: Plus de 98.900 décès dus au coronavirus dans 410 villes

Iran: Plus de 98.900 décès dus au coronavirus dans 410 villes

Les responsables du régime s’inquiètent de la réouverture des écoles demain sur ordre de Rohani

Abbas Aghazadeh, président de l’assemblée générale de l’Organisation médicale d’État : La réouverture des écoles n’est pas appropriée avec les conditions actuelles du coronavirus et alors que de nombreuses régions du pays sont dans le « rouge ». Mettre en danger la vie de millions d’élèves et d’enseignants pourrait tourner à la catastrophe humaine en un rien de temps !

La porte-parole du ministère de la Santé : Actuellement, 99 villes sont dans le rouge, 83 sont en état d’alerte, et le reste des villes ne sont pas en blanc, c’est-à-dire à faible risque. Il n’y a pas de lieux exempts de virus dans le pays

Saïd Namaki, ministre de la Santé du régime : Je suis inquiet d’une nouvelle vague de coronavirus. Nos collègues (le personnel médical) sont fatigués, et beaucoup d’entre eux ne sont peut-être pas là.

La faculté de médecine de Qazvine : La rentrée scolaire et la possibilité d’une épidémie de grippe et d’une nouvelle épidémie de coronavirus sont très préoccupantes et créent une situation critique.

Mme Maryam Radjavi : Alors que les écoles manquent d’installations sanitaires minimales en général, et que le minimum nécessaire pour protéger les élèves contre le coronavirus est inexistant, des millions d’élèves sont envoyés en classe. La rentrée scolaire sans les mesures de protection nécessaires et adéquates entraînera une nouvelle vague d’épidémie de coronavirus et provoquera la mort d’un grand nombre d’élèves et de compatriotes.

Mme Radjavi a conseillé aux parents, en particulier ceux qui ont de jeunes enfants, d’agir de manière à réduire le risque de contagion pour les élèves et leurs familles.

L’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI/MEK) a annoncé le 4 septembre 2020 que le nombre de décès dus au coronavirus dans 410 villes iraniennes avait dépassé les 98 900. Le nombre de morts dans les provinces de Téhéran est de 24.055, Ispahan 4475, Lorestan 4355, Alborz 2813, Fars 2781, Semnan 1297, Ilam 840 et Chaharmahal-Bakhtiari 697.

Mme Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), a déclaré : Alors que les écoles manquent d’installations sanitaires minimales en général, et que le minimum nécessaire pour protéger les élèves contre le coronavirus est inexistant, des millions d’élèves sont envoyés en classe. La rentrée scolaire sans les mesures de protection nécessaires et adéquates entraînera une nouvelle vague d’épidémie de coronavirus et provoquera la mort d’un grand nombre de nos élèves et compatriotes. Khamenei et les mollahs, qui ne veulent pas payer le prix d’une solution du problème de manière scientifique en suivant l’avis des experts, envoient les élèves à l’abattoir du coronavirus. C’est la poursuite de la politique criminelle qui consiste à envoyer les travailleurs et de personnes démunies au travail pendant l’épidémie de coronavirus et à organiser des cérémonies de deuil pendant le mois de Moharram.

Mme Radjavi a conseillé aux parents, en particulier ceux qui ont de jeunes enfants, d’agir de manière à réduire le risque de contagion pour les élèves et leurs familles.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 4 septembre 2020

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe