mercredi, mai 18, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran: Une femme condamnée à la lapidation

Iran: Une femme condamnée à la lapidation

Cessez le dialogue des droits de l’homme avec les mollahs, envoyez leur dossier des droits de l’homme au Conseil de Sécurité de l’ONU

ImageCNRI, 13 décembre – Le journal gouvernemental Hamchahri a écrit le 11 décembre qu’une femme, identifiée par son seul prénom de Massoumeh, originaire de Varamine (près de Téhéran), a été condamnée à la lapidation. C’est la deuxième personne condamnée à mort par lapidation ces deux derniers mois. Plus de 110 personnes ont été pendues ou condamnées à mort depuis l’arrivée à la présidence de Mahmoud Ahmadinejad. Plusieurs victimes avaient moins de 18 ans au moment du délit.

Hier, les ministres des affaires étrangères de l’Union européenne se sont rencontrés à Bruxelles et ont publié un communiqué exprimant leur inquiétude sur la dégradation de la situation des droits de l’homme en Iran, soulignant que l’UE « poursuivra par d’autres moyens » la manière d’exprimer sa préoccupation, comme envoyer cette question aux Nations Unies.
Cependant, il est nécessaire de faire plus que des déclarations pour faire face à un régime qui continue à condamner à mort par lapidation, à exécuter des mineurs et à pratiquer des châtiments inhumains comme l’amputation. La montée des violations des droits de l’homme en Iran doit être abordée par le Conseil de Sécurité de l’ONU. Le commerce et les relations diplomatiques avec ce régime doivent être conditionnés à l’amélioration de la situation des droits de l’homme en Iran. L’UE doit abandonner le dialogue des droits de l’homme qui n’a fait qu’encourager les mollahs à poursuivre et intensifier la  répression en Iran. 
Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 13 décembre 2005

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe