vendredi, septembre 25, 2020
Accueil Communiqués CNRI Communiqués CNRI :Droits humains La Résistance iranienne appelle à des soins immédiats aux prisonniers politiques malades...

La Résistance iranienne appelle à des soins immédiats aux prisonniers politiques malades et à leur libération inconditionnelle

La Résistance iranienne appelle à des soins immédiats aux prisonniers politiques malades et à leur libération inconditionnelle

La Résistance Iranienne appelle les organisations internationales de défense des droits de l’Homme, particulièrement le Haut-Commissariat des Droits de l’Homme, le Rapporteur spécial sur la torture et autre traitement cruel, inhumain et dégradant, le Rapporteur spécial chargé du droit qu’a toute personne de jouir du meilleur état de santé physique et mentale, le groupe de travail sur la détention arbitraire, et le Rapporteur spécial sur la situation des droits de l’Homme en Iran, de prendre des mesures immédiates et efficaces pour assurer la libération inconditionnelle des prisonniers politiques malades et de leur apporter des soins médicaux immédiats.

Elle appelle également à la constitution d’une délégation internationale pour enquêter sur l’horrible condition des prisons du régime d’Iran.

Priver les prisonniers de l’accès aux services médicaux vise à briser leur volonté ou à les tourmenter à mort, c’est un cas flagrant de crime contre l’humanité. Cette méthode inhumaine a mis en danger les vies d’un grand nombre de prisonniers ou risque de leur faire des torts irréparables.

Afshin Sohrabzadeh, 26 ans, est un prisonnier politique souffrant de cancer du côlon, mais les sbires du régime ont fait obstruction à son transfert à l’hôpital. Il est devenu très faible à cause des hémorragies internes et a perdu 40 kilos alors qu’il souffre également de problèmes respiratoires. Il a été arrêté il y a sept ans et condamné à 25 ans de prison puis transféré en exil à la prison Mīāndoāb qui a des conditions très difficiles. Dans la matinée du 7 mai, les Renseignements du Corps des Gardiens de la Révolution (pasdaran) à Kermânchâh ont arrêté son frère parce qu’il a diffusé des informations sur son frère malade et tenter d’améliorer sa santé.

Omid Kokabi, 34 ans, physicien nucléaire, souffre d’une tumeur avancée de cancer du rein. A cause d’une entrave intentionnelle à son traitement, il a dû subir une opération ces dernières semaines, opération au cours de laquelle son rein droit a été enlevé. Les sbires du régime l’ont même enchaîné à son lit d’hôpital. Il est étudiant postdoctoral en physiques nucléaires et a été arrêté il y a cinq ans parce qu’il a refusé de coopérer avec le régime sur son projet de fabrication de bombe. Après avoir subi plusieurs tortures physiques et psychologiques, il a été condamné, dans un parodie de procès, à 10 ans de prison et reconnu coupable de « liens avec un gouvernement hostile et des revenus illégaux ».

Alireza Golipour, 30 ans, est privé de soins médicaux malgré le fait qu’il souffre d’un cancer du poumon et de saignement continu et perpétuel du nez. Alors étudiant en communications et employé du ministère des renseignements, il a été arrêté pendant l’insurrection de 2009. Il a été de nouveau arrêté en 2012 et, après des mois de torture et d’isolement, a été transféré à la cellule des prisonniers ordinaires à la prison d’Evine où il était intimidé par les gangs mafieux du régime. Entre temps, sa famille est aussi constamment menacée.

Ali Moezzi, 66 ans, souffre de carcinome profond et de problèmes rénaux et de prostate. Les sbires du régime l’ont non seulement empêché de subir une opération, mais en dépit du fait que sa peine était finie, l’ont fait condamner pour une année supplémentaire. En tant qu’un prisonnier politique des années 80, il a été encore emprisonné pour avoir rendu visite à sa famille au camp d’Achraf.

Zeinab Jalalian, 44 ans, prisonnière politique kurde, souffre de maladie oculaire et est sur le point de perdre la vue. Elle souffre également d’une maladie grave du duodénum. Les sbires ont conditionné son envoi à l’hôpital au fait de tenir en otage un jeune membre de sa famille. Elle a été arrêtée en mars 2008 sur la charge fabriquée de Moharebeh (ennemie de Dieu) et a été condamnée à perpétuité.

Abdolfattah Soltani, avocat de 63 ans, souffre de problèmes cardiaques, d’une plaque prolapsus dans le dos et dans le cou, d’une pression sanguine instable, et de problèmes avancés de digestion, et a dernièrement perdu anormalement du poids. Monsieur Soltani a été arrêté en juin 2009 et condamné à 10 ans de prison, reconnu coupable d’ « activité de propagande contre le système ». Parmi ces délits se trouvent la défense des droits des travailleurs, étudiants et journalistes emprisonnés.

Mohsen Daneshpour Moghaddam, souffre de plusieurs maladies y compris la vasoconstriction, une maladie cardiaque, les arthrites du genou, et de plaque prolapsus à cause des conditions extrêmes et également de son vieil âge. Il a été arrêté le 27 décembre 2009, en compagnie de sa femme, son fils et sa belle-fille pour avoir des liens avec l’Organisation des Moudjahidines du Peuple d’Iran (OMPI) et condamné à mort.

Massoud Arab Choubdar s’évanouit à la prison Gohardasht (Rajai Shahr) à cause d’une chute sévère. Sa main droite est également salement amochée à cause de la torture. Le 28 avril, les tortionnaires qui travaillent dans la prison, sous le prétexte de physicien, l’ont renvoyé de l’infirmerie de la prison et l’ont fait retourner en cellule. Il a commencé une grève de la faim en protestation à son transfert dans la cellule des criminels ordinaires. Il a été arrêté en 2013 et purge actuellement une peine de 3 ans.

Ayatollah Hossein Kazemaini Boroujerdi souffre d’un problème cardiaque, de poumon et de maladies rénaux, de diabète, d’asthme, de Parkinson et de déficience de la vue. Dans un simulacre de procès en octobre 2016, il a été condamné à 11 ans de prison. Le 7 avril 2016, il a été suspicieusement empoisonné et, depuis ce jour, il a des douleurs graves dans les membres inférieurs et une détérioration drastique de la vue.

Secrétariat du Conseil National de Résistance iranienne
Le 7 mai 2016

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe