mercredi, mai 18, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsLe régime clérical directement responsable de la mort de Baktash Abtin

Le régime clérical directement responsable de la mort de Baktash Abtin

Appel à la formation d’une commission internationale pour enquêter sur la situation des prisonniers en Iran

La Résistance iranienne présente ses sincères condoléances à la famille, aux proches et aux collègues de Baktash Abtin pour le décès de ce prisonnier politique. Elle tient le régime des mollahs et Khamenei en personne directement responsables de sa mort.

M. Abtin, âgé de 47 ans, était membre de l’Association des écrivains. Il a été arrêté et incarcéré en pleine pandémie de coronavirus en octobre 2020. Après avoir contracté le coronavirus, les autorités pénitentiaires ont tardé à l’emmener à l’hôpital. Quand il y a été emmené, il n’avait plus aucune chance de rétablissement.

Malgré des appels répétés dans le pays et à l’étranger, le régime des mollahs a non seulement refusé de libérer provisoirement les prisonniers pendant la pandémie de Covid-19, mais il a même mis de nombreux obstacles au traitement des prisonniers malades de ce virus et à leur transfert vers les hôpitaux. Un comportement criminel dont Baktash Abtin est la victime la plus récente.

La Résistance iranienne appelle les Nations Unies et les organes compétents à condamner fermement le comportement criminel du régime des mollahs dans les prisons. Elle appelle à la formation d’une commission internationale chargée d’enquêter sur la situation des prisonniers en Iran et sur la mort de M. Abtin.

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 8 janvier 2022

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe