mercredi, mai 18, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsLe régime intensifie la répression en Iran

Le régime intensifie la répression en Iran

Et nomme Pour-Mohammadi à la tête du Conseil de sécurité de l’Etat
 
Le régime iranien nomme Mahmoud Pour-Mohammadi à la tête du Conseil de sécurité de l'EtatCNRI – Mahmoud Ahmadinejad, le président du régime des mollahs, a nommé le mollah Mostafa Pour-Mohammadi, ministre de l’Intérieur et une des autorités majeures impliquées dans le massacre de 30.000 prisonniers politiques en 1988, à la tête du Conseil de Sécurité de l’Etat.

Le Conseil de Sécurité de l’Etat coordonne les affaires de sécurité intérieure entre les Forces de sécurité de l’Etat, le corps des pasdarans et les autres forces et organes de sécurité. La nomination de Pour-Mohammadi à ce poste fait suite à une autre le 2 janvier par laquelle Khameneï le nommait vice commandant en chef des Forces de Sécurité de l’Etat (FSE). Le but de ces nominations est d’intensifier la répression face à la montée sans précédent de protestations sociales ces derniers mois.

Pour-Mohammadi a été vice-ministre des renseignements dès la création de ce ministère en 1984 et son représentant dans la “commission de la mort” formée de trois hommes en 1988 qui était chargée d’appliquer  la fatwa de Khomeiny  de massacrer 30.000 Moudjahidine et autres prisonniers politiques cette année-là. Pour-Mohammadi fait partie des principaux responsables des “meurtres en série” des années 1990, dans lesquels des dizaines de dissidents, d’écrivains et d’intellectuels avaient été enlevés et sauvagement assassinés.

Les atrocités commises par Pour-Mohammadi sont des exemples manifestes de crimes contre l’humanité pour lesquels il doit être traduit devant un tribunal international.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance  iranienne
Le 21 janvier 2006

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe