mardi, octobre 26, 2021
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsMort suspecte à la prison du Grand Téhéran de Shahine Nasser

Mort suspecte à la prison du Grand Téhéran de Shahine Nasser

Prisonnier témoin de la torture de Navid Afkari

Appel à une enquête internationale sur les crimes du fascisme religieux dans les prisons en Iran

Shahine Nasseri, un jeune prisonnier témoin des tortures infligées au champion de lutte exécuté Navid Afkari, est mort de façon suspecte à la prison du Grand Téhéran. Dans la matinée du mercredi 22 septembre, sa famille aurait été informée qu’elle devait se rendre au tribunal de Téhéran pour recevoir le corps de son fils. Or la mort du prisonnier a été annoncée lundi sur les réseaux sociaux.

Selon des informations publiées sur Internet, en septembre 2016, Shahine Nasseri avait révélé dans une cassette les tortures infligées à Navid Afkari, dont il avait été témoin de près à la prison de Chiraz. Après cette révélation, les autorités avaient banni Shahine Nasseri de la prison de Chiraz au pénitencier du Grand Téhéran.

Selon des informations de cette prison, il y a environ 10 jours, pour l’anniversaire de l’exécution de Navid Afkari, Shahine Nasseri a été transféré d’une section générale à une cellule d’isolement, sa carte téléphonique lui a été confisquée et il a été coupé de l’extérieur.

Le 31 aout 2021, dans un autre crime horrible, un prisonnier nommé Hadi Atazadeh était mort sous les coups de fouet et la torture à la prison d’Ahar.

Soulignant que tuer des détenus est une pratique courante dans les prisons du fascisme religieux, la Résistance iranienne appelle de nouveau à la formation d’une délégation internationale des Nations Unies pour visiter les prisons en Iran, y voir les prisonniers et enquêter sur les crimes du régime des mollahs, en particulier la mort de Shahine Nasseri.

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 22 septembre 2021

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe