mercredi, juin 23, 2021
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsNouvelles condamnations à mort en Iran

Nouvelles condamnations à mort en Iran

ImageA Ahwaz, le régime a condamné treize personnes à mort, à l’amputation et à de lourdes peines de prison pour terroriser la population

Le journal gouvernemental Kayhan a écrit hier que le système judiciaire du régime des mollahs a condamné treize personnes accusées de vol à Ahwaz à la peine capitale et à des châtiments inhumains.
Trois ont été condamnés à mort, deux à être amputés des doigts de la main droite et des orteils du pied gauche. Sept ont été condamnés à 10 ans d’emprisonnements et à 52 coups de fouet.

Ces châtiments barbares et inhumains visent à terroriser la population. En avril dernier, Ahwaz et beaucoup d’autres villes de la province du Khouzistan avaient été le théâtre d’émeutes pendant une semaine durant lesquelles au moins 62 protestataires avaient été tués par les forces de sécurité de l’Etat, et plus de mille arrêtés. La plupart des personnes incarcérées sont toujours en prison.

Ces peines de mort ont été prononcées alors que samedi dernier le régime a pendu deux personnes, Ahmad et Morad Saleki, dans la ville de Kerman pour trafic de drogue.

La politique honteuse de complaisance et le « dialogue des droits de l’homme » avec ce régime médiéval a encouragé les mollahs à réprimer la population.

La résistance iranienne appelle les instances internationales et les organisations des droits de l’homme à condamner ces exécutions criminelles et ces châtiments inhumains. Elle appelle aussi  à mettre fin à la politique de complaisance de l’Union européenne
 Et à déferrer le terrible bilan du régime des mollahs au Conseil de sécurité des Nations Unies.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 7 juin 2005

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe