vendredi, septembre 25, 2020
Accueil Communiqués CNRI Communiqués CNRI :Droits humains Plus de 82.600 décès dus au Covid-19 dans 350 villes d’Iran

Plus de 82.600 décès dus au Covid-19 dans 350 villes d’Iran

  • Le ministère de la santé du régime : Actuellement, 170 villes du pays sont dans le rouge et 101 en état d’alerte. Aucune ville du pays n’est exempte du Covid-19 et toutes les régions sont contaminées.
  • Le centre national de lutte contre le coronavirus (CNLC) : il n’y a pas de lits vides pour les malades graves. Le coronavirus a pénétré dans tous les villages du pays. Si le gouvernement continue de se limiter à donner des conseils et des suggestions, en septembre le nombre de malades sera six fois nombreux plus qu’aujourd’hui et les décès atteindront entre 1600 et 2000 par jour.
  • Alireza Zali, chef du CNCL : Ces dernières 24 heures, le nombre de patients hospitalisés a été de 662 et 500 patients ont été libérés. On voit clairement que le nombre de personnes qui sortent est inférieur au nombre de personnes admises et nous voyons une courbe négative.
  • La situation à Qom est dans le rouge et nous assistons à la propagation du virus. Les hôpitaux sont presque pleins et le personnel médical travaille 24 heures sur 24.
  • La charge de travail du cimetière Rezvan à Machad a triplé depuis février, date à laquelle l’épidémie a commencé.

L’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI/MEK) a annoncé le 4 aout 2020, que le nombre de décès dus au coronavirus dans 350 villes d’Iran a malheureusement dépassé les 82.600. Le nombre de morts dans les provinces de Téhéran est de 20.500, de Khorassan-Razavi 6168, de Khouzestan 5730, de Mazandaran 3865, de Guilan 3492, d’Alborz 2530, de Fars 2225, de Hamedan 2095, de Kermanchah 2010, de Kerman 1226, de Khorassan du Nord 1222, de Markazi 947, de Bouchehr 925, de Qazvine 665 et de Kohkilouyeh-Boyer-Ahmad 430.

La porte-parole du ministère de la Santé du régime a porté le nombre de morts de ces dernières 24 heures à 212 et de patients en USI à 4132, le nombre le plus élevé depuis le début de l’épidémie. Elle a déclaré 26 provinces en rouge ou en état d’alerte et a ajouté: « Actuellement, 170 villes du pays sont dans le rouge et 101 en état d’alerte. Les annonces de situation en rouge et en état d’alerte dans les provinces ne signifient pas que les autres villes soient exemptes du virus. Aucune ville du pays n’est exempte du Covid-19 et toutes les régions du pays sont contaminées. » (IRNA, 4 août).

Alors que l’ampleur de la catastrophe de Corona s’aggrave en raison des politiques criminelles de Khamenei et de Rohani, aujourd’hui Rohani n’a pas hésité à dire que le gouvernement avait remporté « des succès indéniables contre la maladie dévastatrice du Covid-19, à la fois en termes de conséquences économiques et en termes de maintien de la santé publique et d’autres pays ont reconnu des progrès significatifs, mais le courant de distorsion et de sanctions cherche à nier et à saper ce qui est une réalisation nationale et internationale. » Il a ajouté : « Le PIB en Europe a chuté de plus de 10% et aux États-Unis de plus de 30% (…) mais l’économie iranienne a fait preuve d’une plus grande résilience. » Il profère ces mensonges alors que la pauvreté, l’inflation et les prix élevés font rage en Iran, que les travailleurs et les salariés se trouvent dans les conditions les plus difficiles en raison des politiques prédatrices de la dictature religieuse, qu’ils protestent et font actuellement grève dans plusieurs provinces du pays.

« Actuellement, il n’y a pas de lits vides pour les patients gravement malades et les patients de plus de 50 ans », a déclaré Mahboubfar, membre du centre national de lutte contre le coronavirus (CNLC). « Le coronavirus a pénétré dans tous les villages du pays. Or les conditions médicales des villages ne sont pas bonnes du tout, et en fait, aujourd’hui, des colonies de coronavirus sont passées des villes aux villages. » Il a ajouté : « Aucun des protocoles de santé, l’utilisation de masques et de gants ne peut remplacer les actions qui relève du devoir du gouvernement (…) Si le gouvernement continue de se limiter à donner des conseils et des suggestions et d’être dans une confusion générale et de semer la confusion dans la société, je peux affirmer en septembre avec audace que le nombre de patients sera six fois plus nombreux qu’aujourd’hui et le nombre de décès atteindra entre 1600 et 2000 personnes par jour. Le personnel médical est fatigué et le manque de moyens s’est accru. Aujourd’hui, M. Rohani est malheureusement préoccupé par la montée des prix et l’inflation, domaine qu’il surveille mais dans lequel il n’agit pas. » (Aftab-e Yazd, 4 aout)

A Téhéran, Alireza Zali, chef du CNCL, a déclaré : « Ces dernières 24 heures, le nombre de patients admis a été de 662 et 500 patients ont été libérés. On voit clairement que le nombre de personnes qui sortent est inférieur au nombre de personnes hospitalisées et nous assistons à une courbe négative. » (Agence Mehr, 3 aout)

À Qom, le président de la faculté des sciences médicales a déclaré : « À ce jour, la situation à Qom est dans le rouge et nous assistons à la propagation du virus. Les hôpitaux sont presque pleins et le personnel médical travaille 24 heures sur 24. » (Agence Fars, 4 août)

Dans le Khorassan-Razavi, le directeur de l’hôpital pédiatrique de Machad, a déclaré : « Plus de 2480 enfants ont été admis avec des symptômes similaires à ceux du coronavirus et plus de 370 personnes ont été hospitalisées. Les enfants du Covid-19 sont considérés comme des bombes silencieuses. » (Asr-e Iran, 4 août). Le directeur de la gestion du cimetière de Machad a déclaré: « Le cimetière Rezvan, qui reçoit les défunts du coronavirus depuis février, a vu son travail tripler, mais en raison des limites de l’emploi de la main-d’œuvre, il est contraint de fournir des services avec le même nombre d’employés qu’avant et avec les mêmes moyens. » (Asr Iran, 2 août)

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 4 aout 2020

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe