jeudi, janvier 27, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsUn prisonnier battu à mort à la prison d'Oroumieh en prison

Un prisonnier battu à mort à la prison d’Oroumieh en prison

Le lundi 17 mai 2021, les gardiens de la prison centrale d’Oroumieh ont mené un raid dans un quartier de ce centre de détention, durant lequel ils ont battu à mort un prisonnier de 35 ans, Amir Rezaï. Emprisonné depuis dix ans, Amir Rezaï avait été condamné à 20 ans de détention.

Les agents criminels ont jeté dans les escaliers Amir Rezaï du deuxième étage et, alors qu’il était gravement blessé, l’ont traîné en cellule d’isolement où ils ont continué à le battre et à le torturer. Quand le prisonnier a perdu connaissance à la suite des passages à tabac, il a été emmené au centre médical de la prison, mais est décédé une heure plus tard.

Alors que l’on peut voir sur tout le corps de la victime les effets de la torture et des coups, le directeur criminel de la prison et les autorités du régime cherchent à faire croire qu’il est mort d’une overdose de drogue par une mise en scène et la propagation de fausses nouvelles.

Tuer et exterminer les prisonniers est une pratique courante de la dictature religieuse, qui s’est intensifiée sous le mandat du chef du pouvoir judiciaire Ebrahim Raïssi. La Résistance iranienne réitère la nécessité d’envoyer une délégation de l’ONU visiter les prisons et y rencontrer les prisonniers.

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 18 mai 2021

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe