Dernière mise à jour 11:56:33 AM
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian

Maryam Radjavi condamne l'attaque chimique en Syrie

Syria-Chemical-attack-Iran

Maryam Radjavi condamne l'attaque chimique en Syrie ; une action internationale vigoureuse est nécessaire pour mettre fin aux crimes contre l'humanité contre le peuple syrien

Maryam Radjavi, Présidente-élue du Conseil national de la Résistance iranienne, a fermement condamné l'attaque chimique criminelle contre Douma dans le Ghouta oriental et le massacre impitoyable d'enfants et de femmes syriens innocents.

Iran : message d’un prisonnier politique aux manifestants d’Ahvaz

Iran : message d’un prisonnier politique aux manifestants d’Ahvaz

Dans un message depuis la prison centrale de Karaj, Iran, le prisonnier politique courageux Mehdi Farahi Shandiz a soutenu les manifestations de ses compatriotes arabes dans la province du Khouzistan et a écrit : « En tant que prisonnier politique qui a passé de nombreuses années de sa vie en prison et dans les chambres de torture de Khamenei, je salue mes compatriotes au Khouzistan et dans les villes de cette province. Je partage vos cris pour la liberté et la justice et je suis avec vous à chaque moment. »

Iran : Le salaire minimum des ouvriers est quatre fois inférieur au seuil de pauvreté

Iran-Ahvaz-travaileurs

Seule la chute du régime théocratique et l’instauration de la souveraineté du peuple mettront fin à la souffrance des ouvriers et des travailleurs iraniens

Le Conseil suprême du travail du régime théocratique a fixé le salaire minimum des ouvriers en 2018 à un million cent quatorze mille tomans (soit environ 220 dollars par mois). Par ailleurs, selon Hadi Aboui, le responsable du Centre des associations d’ouvriers, le panier de consommation des ouvriers est de trois millions sept cent mille tomans.

La Résistance iranienne se félicite de la prorogation du mandat du Rapporteur spécial ; souligne la nécessité de renvoyer les crimes du régime au Conseil de sécurité

La Résistance iranienne mandat du Rapporteur spécial ; souligne la nécessité de renvoyer les crimes du régime au Conseil de sécurité

La Résistance iranienne se félicite vivement de la prorogation du mandat du Rapporteur spécial des Nations Unies sur la situation des droits de l'homme en Iran. Tout en commémorant la regrettée Rapporteuse spéciale Asma Jahangir, la Résistance iranienne appelle à la formation d'une commission d'enquête des Nations Unies sur les crimes du régime des mollahs, en particulier le massacre de prisonniers politiques en 1988, le renvoi de ce dossier au Conseil de sécurité et la traduction en justice de ses auteurs. Dans ses rapports, Mme Jahangir a souligné la nécessité d'une enquête complète et impartiale sur le massacre de 1988.

Deux prisonniers décédés à Saravan et à Téhéran en raison de privations de soins médicaux

The-Prison-of-Greater-Tehran-Fashafooyeh-Iran

Abdol Raoufpahang, un prisonnier de 30 ans à la prison de Saravan, touché par la tuberculose, est décédét le 14 mars au matin parce que les tortionnaires lui ont refusé un traitement médical. Ses compagnons de cellule avaient averti à plusieurs reprises les gardiens de la prison de l'état de santé du prisonnier et exigé en vain son transfert à l'hôpital. Récemment, la tuberculose s'est propagée dans la prison de Saravan et d'autres détenus ont été infectés par cette maladie contagieuse.

La Résistance iranienne appelle à une action immédiate pour sauver la vie de Sohail Arabi

Iran-soheil_Arabi_political

La Résistance iranienne appelle à sauver la vie du prisonnier politique Sohail Arabi, qui est en grève de la faim depuis 48 jours. Elle demande également à toutes les autorités internationales, en particulier le Haut-Commissaire aux droits de l'homme et les rapporteurs sur les arrestations arbitraires, la torture et le droit à la vie, de prendre des mesures immédiates et efficaces pour sauver la vie de ce prisonnier politique qui se trouve dans une situation très grave.

Le manifestant Ghobad Azami tué sous la torture en Iran

Iran-torture-Ghobad_Azami

Le soulèvement en Iran - 100

Appel à des mesures urgentes contre le régime pour mettre fin aux assassinats de prisonniers sous la torture ; l’inaction face à ces crimes encourage le régime à poursuivre ses exactions. Les sbires du fascisme religieux au pouvoir en Iran ont assassiné sous la torture un autre jeune manifestant, Ghobad Azami, habitant de Javanroud (province de Kermanshah), arrêté le 28 février. Deux jours après son arrestation, le 2 mars, les services secrets des mollahs ont informé sa famille qu'il s'était « suicidé » en s’empoisonnant.

Un rassemblement de derviches à Téhéran attaqué par les forces répressives

Un rassemblement de derviches à Téhéran attaqué par les forces répressives

Soulèvement en Iran - No. 83

Le 19 février, les forces répressives du régime iranien ont attaqué avec des gaz lacrymogènes, des matraques et à balles réelles un groupe de soufis qui s'étaient rassemblés devant le poste de police de l'avenue Pasdaran. Selon les informations, plusieurs manifestants ont été blessés et d’autres arrêtés. Ils s'étaient rassemblés depuis le matin pour protester contre l'arrestation d'un membre de la confrérie soufie des derviches Gonabadi et réclamé sa libération.

La Résistance iranienne condamne vivement l'assassinat du Dr Kavous Seyed Emami sous la torture

La Résistance iranienne condamne vivement l'assassinat du Dr Seyed Imami sous la torture

Appel à une action urgente pour mettre fin aux mauvais traitements et la torture des prisonniers politiques en Iran

La Résistance iranienne condamne vigoureusement l'assassinat du Dr Kavous Seyed Emami sous la torture par les sbires du régime dictatorial en Iran et appelle à une action internationale urgente pour mettre fin aux mauvais traitements des prisonniers politiques et les morts sous la torture. Au cours des dernières semaines, au moins 12 prisonniers ont été tués sous la torture à la suite de leur participation au récent soulèvement populaire en Iran.

© 2018 Copyright CNRI - Conseil National de la Résistance Iranienne - Tous droits réservés