lundi, octobre 25, 2021
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: FemmesIran - L’OMPI célèbre le 57e anniversaire de sa fondation

Iran – L’OMPI célèbre le 57e anniversaire de sa fondation

Mme Zahra Merrikhi

Réélection de Mme Zahra Merrikhi au poste de secrétaire générale de l’OMPI

Trois co-secrétaires générales et six secrétaires générales adjointes

Lors de sa session bisannuelle, qui s’est tenue simultanément à Achraf-3 (Albanie), Paris, Berlin, Stockholm, Londres, La Haye et Zurich, à l’occasion du 57e anniversaire de sa fondation, le 5 septembre 2021, l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI/MEK) a réélu Mme Zahra Merrikhi au poste de Secrétaire générale pour deux années supplémentaires.

Mme Zohreh Akhyani, à la tête du Conseil central de l’OMPI, a présidé la session au cours de laquelle elle a présenté un rapport sur la session du 3 septembre du Conseil central. Le 3 septembre, le Conseil avait approuvé la réélection de Mme Merrikhi et le renouvellement de son mandat de Secrétaire générale et avait proposé la ratification de sa décision à l’ensemble de l’OMPI.

Mme Merrikhi a félicité l’OMPI pour le 57e anniversaire de sa fondation, notant que la longévité de l’organisation reflète l’échec des dictatures du chah et des mollahs à anéantir les Moudjahidine du peuple d’Iran et annonce la victoire du peuple iranien opprimé.

En lisant des parties de la lettre qu’elle avait adressée le mois dernier aux responsables des divers départements de l’OMPI, Mme Merrikhi a souligné que de nombreuses femmes, parmi les personnes présentes à la session, comme Mme Nargueses Azdanlou et Badri Pour-Tabbakh, étaient pleinement capables et qualifiées pour devenir Secrétaire générale de l’OMPI et qu’elle avait elle-même mis leurs noms en avant comme candidates pour le poste.

Elle a ajouté que le poste de Secrétaire générale et l’exercice d’autres responsabilités au sein de l’Organisation sont ancrés dans un demi-siècle de sacrifices et de souffrances dans la lutte contre la dictature monarchique, le fascisme religieux et une multitude de conspirations réactionnaires et colonialistes. C’est l’histoire d’un mouvement qui a avancé en faisant constamment des choix et en payant le prix nécessaire.

Comme l’a dit le leader de la Résistance iranienne Massoud Radjavi, c’est le seul exemple de mouvement qui a survécu et s’est hissé au premier plan alors qu’il était soumis à des attaques physiques, psychologiques et politiques les plus intenses. C’est le seul mouvement dont les générations successives ont enduré la plus grande, la plus dangereuse, la plus féroce et la plus longue épreuve de l’histoire de l’Iran.

Après plusieurs heures de discussions et de délibérations sur l’élection de la Secrétaire générale et les candidates proposées, les personnes présentes à la session de l’OMPI ont voté pour réélire Mme Merrikhi au poste de Secrétaire générale pour un autre mandat de deux ans.

Par la suite, Mme Merrikhi a présenté Mahnaz Meimanat (62 ans), Narguesse Azdanlou (40 ans) et Rabieh Mofidi (39 ans) comme nouvelles co-secrétaires générales, ainsi que Sepideh Pourtaghi (40 ans), Azar Akbarzadegan (39 ans), Ashraf Abrishamchi (39 ans), Shiva Mamaghani (40 ans), Maryam Rezaei (30 ans) et Vahideh Nabavi (34 ans) comme nouvelles secrétaires générales adjointes.

Mme Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la Résistance (CNRI), assistait à la session de l’OMPI. Se réjouissant de la réélection de Mme Merrikhi au poste de secrétaire générale, elle a affirmé : « Le régime clérical s’est engagé dans une répression et un massacre incessants ainsi que dans une campagne continue de diabolisation au cours des quatre dernières décennies dans le but de détruire ce mouvement. Mais il a échoué, et l’OMPI, inébranlable et attachée à ses idéaux, plus préparée et plus forte que jamais, a organisé la résistance à l’échelle nationale. Aujourd’hui, tous les signes indiquent la certitude du renversement du régime clérical. »

Mme Radjavi a souligné : « Notre nation doit mettre fin à la tyrannie sous le couvert de la religion et établir une république démocratique fondée sur la séparation de la religion et de l’Etat, où ses minorités opprimées pourront exercer leurs droits qui ont été violés, y compris l’autonomie dans le cadre de l’unité et de l’intégrité territoriale de l’Iran. Notre société a besoin d’instaurer la justice et l’égalité et d’éradiquer la pauvreté et la discrimination. Heureusement, ces besoins et ces nécessités ont trouvé leur réponse adéquate : le CNRI et l’OMPI. »

Des dizaines de membres et de responsables de l’OMPI ont mis en avant les qualifications et les compétences de la Secrétaire générale, des co-secrétaires et des secrétaires générales adjointes nouvellement élues, ainsi que des avancées de l’OMPI dans divers domaines et l’état de préparation des différents départements dans la lutte pour renverser la théocratie au pouvoir.

 

L’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI/MEK)

Le 6 septembre 2021

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe