dimanche, avril 11, 2021
Accueil Communiqués CNRI Communiqués CNRI: International Le colonel de l'opposition syrienne se prononce contre le massacre à Alep

Le colonel de l’opposition syrienne se prononce contre le massacre à Alep

Le colonel de l'opposition syrienne se prononce contre le massacre à Alep

CNRI – Le colonel Abdul Jabbar al-Oqaidi, un ancien commandant de l’opposition du Conseil militaire syrien d’Alep, a examiné les attaques brutales et sans précédent contre Alep et le meurtre de personnes innocentes dans cette ville par les forces soutenant le dictateur syrien Bachar el-Assad.

Le colonel al-Oqaidi a déclaré la semaine dernière : « Que Dieu bénisse nos martyrs pieux. Alep est l’une des villes les plus anciennes de l’histoire. Le régime d’Assad a été épuisé par Alep. Voilà pourquoi Assad et les régimes iraniens et russes éprouvent de la rancune pour Alep et commettent des meurtres et des crimes pour tuer les femmes et les enfants de cette ville. Alep a également mis à rude épreuve la vigueur des forces affiliées à Assad, à savoir Daech, et il a lutté contre eux. En ce moment, seuls les révolutionnaires d’Alep luttent contre Daech.

Les révolutionnaires sont les seules personnes qui luttent contre les milices mercenaires irakiennes, le Hezbollah libanais et contre les Gardiens de la Révolution iraniens. En conséquence, l’ennemi exerce leur colère et leur haine sur Alep. »

« Alep a constamment résisté contre le régime [syrien] pendant plus de quatre ans. Assad a parlé de la répression de l’opposition dans cette ville. En juillet 2012, il a déclaré qu’il supprimerait tous ceux qu’il appelle “terroristes” et les groupes armés à Alep dans les 10 jours. Maintenant, quatre ans se sont écoulés et Assad n’a pas fait de progrès à Alep, mais au contraire nous avons fait une avancée sur les installations, le Bataillon 46 et d’autres bases militaires, et nous avons libéré la base aérienne militaire de Menagh. »

« Désormais, les régions occupées par l’ennemi dans le sud d’Alep sont reprises par les révolutionnaires. De nombreuses milices du régime iranien, le Hezbollah et les mercenaires irakiens et afghans ont été tués et beaucoup d’entre eux ont été fait prisonniers ».

Se référant à la trêve qui a été récemment proclamée à Alep, le colonel al-Oqaidi a déclaré : « de quelle sorte de cessez-le-feu parle la communauté internationale ? Un cessez-le-feu dans lequel les femmes et les enfants sont tués dans les camps de réfugiés ? En réalité, il n’y a aucun cessez-le-feu. Nous étions engagés dans le cessez-le-feu et nous nous sommes entendus avec les résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU et la délégation des négociateurs. En fait, le régime du criminel Assad ne comprend rien à part le langage de la force. »

Il a souligné que « la communauté internationale est simplement témoin du massacre planifié des citoyens et qu’elle ne prend aucune action. Par conséquent, l’opposition a naturellement besoin d’armes et d’aide. »

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe