mercredi, juin 29, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : La nomination du gouverneur du Khouzistan est une nouvelle mesure...

Iran : La nomination du gouverneur du Khouzistan est une nouvelle mesure de répression

ImageLe ministre de l’intérieur Mostafa Pour-Mohammadi a nommé le général Amir Hayat-Moghaddam, un commandant du corps des pasdarans, gouverneur de la riche province pétrolière du Khouzistan, dans le sud-ouest.

Cette nomination s’inscrit dans le plan général du régime pour remettre les postes clés aux commandants des pasdarans et aux hommes de main du ministère des renseignements.

Cette décision est une nouvelle mesure dans l’escalade de la répression de la population du Khouzistan, particulièrement de la minorité ethnique arabe. Ces derniers mois, la province a été le théâtre de soulèvements de grande ampleur particulièrement sanglants.

Hayat-Moghaddam a été commandant dans la marine du corps des pasdarans avant de devenir chef d’état-major de la garnison Karbala des forces terrestre des pasdarans. Il a été chef d’état-major des forces terrestres de 1994 à 1998 puis est devenu commandant en chef adjoint du QG de la Marine. Avant d’être nommé gouverneur du Khouzistan, Hayat-Moghaddam était coordinateur adjoint du QG des forces terrestres.

Il a commandé l’attaque de grande ampleur aux missiles contre les bases des Moudjahidine du peuple le long de la frontière irano-irakienne le 18 avril 2001. Le régime avait tiré 77 missiles Scud contre les bases et les zones résidentielles alentours.

La Résistance iranienne attire l’attention des organisations internationales des droits de l’homme sur la montée de la répression barbare et sanglante de la population du Khouzistan et appelle l’Assemblée générale actuelle de l’ONU à condamner ces crimes inhumains. 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 10 octobre 2005

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe