Dernière mise à jour 11:56:33 AM

Iran Actualités  | اخبار ايران 

Après 13 jours de mutisme, Khamenei reconnait la poursuite du soulèvement et pointe du doigt l’OMPI

Soulèvement en Iran - Communiqué n ° 44
Il a déclaré : L'OMPI avait organisé (le soulèvement) depuis des mois, ils ont sélectionné certaines personnes à l'intérieur du pays (…) Ils ont appelé la population à les suive

Après un long mutisme, au treizième jour du soulèvement populaire en Iran, Khamenei a réagi et a reconnu la poursuite du mouvement de révolte. Il a affiché sa crainte de la colère populaire et a indirectement reconnu que la Résistance iranienne et l'OMPI sont l'alternative à son régime.

Le régime et ses médias ont affirmé que Khamenei a pris la parole devant une audience à Qom, alors qu'il s'adressait à un groupe de religieux et des agents sélectionnés. Les slogans scandés par la population à Qom, à l’instar du reste de la population à travers l'Iran, n'a été que « Mort à Khamenei » et « Honte à Khamenei, laisse le pays ».

Khamenei a également déclaré que l'OMPI « était prête depuis des mois ... depuis plusieurs mois ils s’étaient organisés, en allant rencontrer telle ou telle personne, en identifiants des gens à l'intérieur du pays, pour leur demander de les aider, pour qu’ils s’emploient à lancer des appels à la population, lancer le slogan ‘non à la vie chère’. Eh bien, c'est un slogan que tout le monde aime. Ce slogan a pu attirer certaines personnes. Ensuite, ils pouvaient entrer en action pour poursuivre leurs objectifs et entrainer la population avec eux ».

Il a qualifié le soulèvement généralisé dans 131 villes et dans toutes les provinces du pays de « feux d'artifice et diableries d’un petit nombre». Il a toutefois dû reconnaître la poursuite du soulèvement et a déclaré au sujet des manifestants : « Les agents des ennemis n'abandonneront pas. » Ceci alors que Jafari, le commandant des Pasdaran, avait annoncé il y a une semaine que le soulèvement était terminé, et Rohani avait déclaré au président turc que l'agitation prendrait fin en deux jours.

Reconnaissant la situation critique qui prévaut dans le pays, Khamenei a essayé de la présenter comme négligeable. Craignant la colère de la population contre le système corrompu qui a pillé des dizaines de milliards des richesses de la population, il a déclaré : « Les fonds problématiques ou certaines institutions financières problématiques, certains des organes problématiques ont fait des mécontents. Les doléances populaires ou les appels populaires et protestations populaires ont toujours existé dans ce pays, et ils existent également à l’heure actuelle. ... Personne ne s'oppose à cela. Il faut s’en occuper, il faut les écouter et ils apporter des réponses dans la mesure de nos moyens. »

Les mollahs au pouvoir doivent prendre leçon de leurs prédécesseurs et savoir que ces excuses ne régleront rien. La seule option c’est ce que les Iraniens ont scandé de toute leur force : « Honte à toi Khamenei, laisse le pays tranquille » ; autrement, le peuple iranien enverra lui et son pouvoir criminel à la poubelle de l'histoire pour toujours.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 9 janvier 2018

Manifestations en Iran : Les racines et les perspectives

Grève dans la raffinerie de pétrole et de gaz de Sud Pars en Iran

Soulèvement en Téhéran - Mort au dictateur et nous mourons, mais nous allons reprendre Iran

Soulèvement en Iran - Bandar Abbas - « mort à Khamenei », et « mort au dictateur »

La révolte enflame l'Iran

Les Iraniens se révoltent

Maryam Radjvai : il faut une politique décisive pour évincer Téhéran de la région

Exposition - Des députés s’informent de la situation des droits humain en Iran

Les droits de l’homme en Iran à l’honneur sur la place de la Bastille

Un acquis précieux dédié au peuple iranien

Solidarité avec la résistance historique du peuple d’Iran pour la liberté

Grand Rassemblement pour un Iran libre à Villepinte 2017

Le discours complet de Maryam Radjavi au Grand Rassemblement - Villepinte 2017

Grand rassemblement pour un Iran libre - Paris 2017

Les trois points fondamentaux de la liberté en Iran et de la paix au Moyen-Orient

Vaste campagne des jeunes et des sympathisants de la Résistance iranienne sur le territoire iranien

Mohammad Mohaddessin discute du récent simulacre d’élection présidentielle en Iran

Maryam Radjavi à la conférence de solidarité des religions contre l’extrémisme

Iran élection 2017 - Le Parisien TV

Iran- Election : Les réseaux de la résistance iranienne multiplient les affichages à travers le pays

Le sénateur McCain rend visite aux membres de l'OMPI d'Achraf à Tirana

Mme Radjavi se félicite de l'appel du Mufti d’Al-Azhar et du Pape François contre l'extrémisme

Le Norouz avec la Résistance iranienne en Albanie

Le régime iranien entraine des terroristes étrangers, à grande échelle, par des Pasdaran (IRGC)

 

Maryam Radjavi à l’Assemblée nationale française - Bouleversements au Moyen‐Orient : quelle approche

  

 

APPELLE À TRADUIRE EN JUSTICE LES DIRIGEANTS DU RÉGIME IRANIEN POUR LE MASSACRE DE 1988

 

Le document audio de l'Ayatollah Montazeri fait trembler le régime

 

 

Massacre des prisonniers politiques en Iran : bouleversante révélation

 

France Culture : Voix du Conseil National de la Résistance Iranienne

 

Un documentaire d’Olivier Steiner et Assia Khalid

 

Maryam Radjavi à la conférence de solidarité avec les peuples du Moyen Orient

Iran - Fiche d’information : dossiers sur Rohani

Maryam Radjavi rencontre une délégation de la résistance syrienne de haut niveau- 12 juin 2016

UNE EXPOSITION SUR ALEP L’HÉROÏQUE REND HOMMAGE À LA RÉSISTANCE DU PEUPLE SYRIEN- 14 JUIN, 2016

 

Le CNRI sur Twitter