Dernière mise à jour 11:56:33 AM
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian

Iran : Grève des travailleurs de Haft Tapeh, des commerçants et porteurs des villes frontalières -vidéo

Iran - Les travailleurs Ahvaz sucrière de Haft Tapeh

Soulèvement en Iran - No. 129
Du 3 au 5 avril, outre les manifestations de la population Ahvaz, les travailleurs et autres personnes démunies dans diverses villes ont poursuivi leurs protestations et manifestations antigouvernementales :

Les travailleurs de la compagnie sucrière de Haft Tapeh ont poursuivi leurs protestations en arrêtant de travailler. Ils ont annoncé qu'ils poursuivraient leur grève jusqu'à la libération des travailleurs détenus et l'abolition des ordres de licenciement d'un certain nombre de travailleurs.

Le rassemblement a été attaqué par la police et plusieurs ont été arrêtés. Ces derniers jours, des agents des services du Renseignement ont arrêté un certain nombre de travailleurs lors de descentes à leur domicile. Le système judiciaire corrompu du régime, en collusion avec le ministère du Renseignement et les responsables du gouvernement, ont mis plusieurs grévistes derrière les barreaux.

Les commerçants des villes frontalières du Kurdistan et de l'Azerbaïdjan occidental ont refusé d'ouvrir leurs magasins mercredi pour une deuxième journée consécutive en protestation contre la fermeture des routes frontalières pour les porteurs et la multiplication des tarifs de loyer. Mardi, des grèves ont eu lieu dans les villes de Javanrud, Saqqez, Baneh, Marivan, Sardasht et Sanandaj.

Les habitants, les commerçants et les porteurs de Javanrud ont protesté devant le gouvernorat contre la fermeture des passages frontaliers qui sont le seul moyen de subsistance des personnes démunies de la région. A Saqqez, un grand nombre de commerçants d'Almas et des centres commerciaux autour du bazar et du marché de tissu se sont mis en grève pour demander l’ouverture des passages frontaliers. A Marivan, les commerçants de Khorshid se sont mis en grève et ont organisé un rassemblement pour protester contre une augmentation de 15% de leurs loyers.

Mardi, les travailleurs d’Iran-Cylinder à Shahr-e Ray ont organisé un rassemblement de devant le gouvernorat pour protester contre leur licenciement.

Le même jour, dans un événement choquant, un travailleur de la société Behshahr, sur l'ancienne route de Karaj, a mis le feu à plusieurs voitures en signe de protestation contre son licenciement et s'est suicidé en se rendant au sixième étage de l'immeuble.

Les travailleurs de l'usine Sirjan Ferico, en grève depuis quatre mois pour protester contre le non-paiement des salaires et des avantages sociaux depuis plusieurs mois, ont protesté contre les promesses trompeuses de la direction de l'usine. 120 travailleurs licenciés de la Saveh's Insulator Company se sont rassemblés devant le gouvernorat de la ville, appelant à un retour au travail.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 5 avril 2018

© 2018 Copyright CNRI - Conseil National de la Résistance Iranienne - Tous droits réservés
;