Dernière mise à jour 11:56:33 AM
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian

Iran : Arrestation de militants syndicaux et mesures de répression contre les grévistes de la société sucrière Haft Tappeh

Iran : Arrestation de militants syndicaux et mesures de répression contre les grévistes de la société sucrière Haft Tappeh

Soulèvement en Iran –No. 232

Furieux par la persistance des grèves et manifestations des ouvriers de la sucrerie Haft Tappeh, le régime islamiste a arrêté jeudi 29 novembre M. Ali Nejati, ancien président du syndicat des ouvriers d’Haft Tappeh, ainsi que son fils, et les a transférés dans un lieu inconnu. Les forces répressives l'ont battu sévèrement alors qu'il souffre de problèmes cardiaques.

Malgré ces arrestations et la présence de forces de répression dans la ville de Suse, les courageux ouvriers de la sucrerie d’Haft Tappeh ont poursuivi leur protestation pour le 25e jour consécutif. Ils ont scandé devant le gouvernorat du régime : « Les ouvriers emprisonnés doivent être libérés. »

Par ailleurs, le gouverneur, un député du régime et le chef régional des Gardiens de la Révolution se sont rendus sur place pour forcer les ouvriers à mettre fin à la grève en faisant des promesses trompeuses. Mais ils ont été confrontés au rejet des ouvriers qui ont interrompu le discours du membre du parlement du régime, vilipendant l’incurie des autorités.

La Résistance iranienne appelle le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits humains, l'Organisation internationale du travail, les syndicats iraniens et les syndicats du monde entier à prendre des mesures urgentes pour libérer Ali Nejati et les autres ouvriers détenus et à soutenir les grévistes.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 29 novembre 2018

© 2018 Copyright CNRI - Conseil National de la Résistance Iranienne - Tous droits réservés