mercredi, juin 23, 2021
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsCinquième journée du soulèvement baloutche en Iran malgré une répression sévère et...

Cinquième journée du soulèvement baloutche en Iran malgré une répression sévère et le déploiement de renforts

Soulèvement au Sistan-Baloutchistan – N°6

Dans la poursuite du soulèvement au Sistan-Baloutchistan, jeudi soir, de jeunes rebelles ont mis le feu au quartier général des gardiens de la révolution à Souran. Les manifestants à Souran ont brûlé des pneus pour empêcher les renforts des pasdarans d’accéder aux routes conduisant à la ville. Les affrontements avec les forces répressives ont continué dans diverses parties de l’agglomération pendant des heures.

Les courageux habitants de Bampour ont pris pour cible le poste des forces de sécurité la nuit dernière et ont affronté les gardes répressifs. Ce matin, des hélicoptères des pasdarans survolaient Chabahar.

Le régime clérical a envoyé depuis Ispahan des dizaines de véhicules chargés d’unités spéciales et d’autres provinces voisines pour réprimer la population baloutche et endiguer le soulèvement de la province. Le vendredi 26 février 2021, Internet aurait été complètement coupé dans les villes de Zahedan et Dashtiari.

Mehdi Shamsabadi, vice-gouverneur du Sistan-Baloutchistan pour les questions de renseignement et de sécurité, a déclaré hier dans une interview à l’agence de presse ILNA que « le Sistan-Baloutchistan est stable en terme de sécurité et les villes de la province sont totalement calmes ». Il a qualifié les protestations populaires de rumeurs et déclaré à l’ILNA qu’ « après ce qui s’est passé à Saravan, certains ont essayé de profiter de l’occasion pour attaquer les points de contrôle de Korine et Qaleh Bid ». Il a affirmé que les attaquants n’étaient « pas du peuple mais appartenaient aux Moudjahidine du peuple (OMPI/MEK) ». Il a accusé les groupes d’opposition de « tenter de profiter des troubles pour déstabiliser la situation dans la province ».

Le gouverneur du canton de Zahedan, Abouzar-Mehdi Nakha’i, a été cité par l’ISNA hier déclarant : « Des éléments malfaisants ont attaqué avec des armes de petit calibre et des lance-grenades pour s’emparer des bases de Korine et Qaleh Bid », en soutien aux victimes abattues au checkpoint de Saravan.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 26 février 2021

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe