vendredi, mai 14, 2021
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsDes retraités en colère manifestent dans 23 villes de 19 provinces d'Iran...

Des retraités en colère manifestent dans 23 villes de 19 provinces d’Iran :

« Nous ne voterons plus tant nous avons entendu de mensonges », « Nous n’avons pas vu de justice, nous ne voterons plus », « La seule façon de régler le problème des tables vides, c’est de crier dans la rue »

Mme Maryam Radjavi : Les manifestations des retraités au cri de boycott de la farce électorale est le cri de protestation du peuple iranien pour obtenir ses droits pillés par le régime usurpateur des mollahs.

Le dimanche 4 avril 2021, lors du premier rassemblement national de protestation de la nouvelle année iranienne, retraités et pensionnés en colère se sont rassemblés à Téhéran et dans 22 autres villes pour protester contre les conditions de vie déplorables, les pensions de misère et la flambée des prix. Parmi les slogans, on pouvait entendre : « nous ne voterons plus tant nous avons entendu de mensonges », « Menaces et répression, ça ne marche plus », « Nous n’avons pas vu de justice, nous ne voterons plus », « Notre table est vide, l’oppression ça suffit », « Parlement, gouvernement, ça suffit de tromper la nation », « Le seul moyen de se régler le problème des tables vides, c’est de crier dans la rue », « On remettra ça tous les jours jusqu’à ce qu’on obtienne nos droits ».

En plus de Téhéran, les retraités ont manifesté devant la Direction générale de la sécurité sociale du régime à Arak, Ardebil, Ahwaz, Ilam Ispahan, Khorramabad, Racht, Sari, Sanandaj, Chiraz, Karaj, Kerman, Kermanchah, Gorgan, Qazvine, Machad, Yazd, Nichapour, Suze, Shoushtar et Abhar.

Mme Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne, a déclaré que les protestations et les manifestations des retraités, qui se sont à nouveau levés aujourd’hui dans tout l’Iran avec des slogans pour le boycott de la farce électorale, est le cri de protestation de l’ensemble du peuple iranien pour obtenir ses droits pillés par les mollahs usurpateurs et corrompus. Un régime qui dilapide la richesse nationale et le fruit des efforts des travailleurs et les déverse dans le feu de la guerre, dans les programmes nucléaires et de missiles, dans le terrorisme et dans la répression interne. Mme Radjavi a appelé tous les compatriotes, en particulier la jeunesse vaillante du pays, à soutenir en toute solidarité les revendications légitimes des retraités. Elle a déclaré que tant que la dictature religieuse sera en place, le chômage, l’inflation, la corruption, l’injustice et le fossé entre les classes sociales augmenteront.

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 4 avril 2021

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe