jeudi, septembre 24, 2020
Accueil Communiqués CNRI Communiqués CNRI: Iran Protestations Des zones de Fardis à Karadj tombent aux mains de la population...

Des zones de Fardis à Karadj tombent aux mains de la population au troisième jour du soulèvement national en Iran

Des zones de Fardis à Karadj tombent aux mains de la population au troisième jour du soulèvement national en Iran

Soulèvement en Iran – N° 14

Au troisième jour du soulèvement en Iran, la population de Karadj en banlieue de Téhéran est descendue dans la rue pour manifester aux cris de « A bas le dictateur », bien que de nombreux manifestants aient été tués le jour précédent par les forces répressives.

Dans la soirée du dimanche 17 novembre, plusieurs milliers de personnes ont manifesté dans le quartier Fardis de Karadj ; la place principale de Fardis est tombée aux mains de la population. Les gens ont bloqué toutes les routes, y ont disposé des obstacles, élevé des barricades et allumé des feux. Dans certains points, des meutes de pasdaran et d’agents ont préféré fuir plutôt que d’affronter les manifestants.

Les agents tirent du haut des toits à la mitraillette sur la foule. Les gens répliquent aux forces de sécurité à coups de pierre, de bâton et de tout ce qui leur tombe sous la main pour se défendre. De très nombreux centres de répression et de pillage de cette canton ont été réduits en cendres.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 17 novembre 2019

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe