mercredi, août 4, 2021
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsIran : 4e jour de grève des travailleurs de la mine d'Aseminoun...

Iran : 4e jour de grève des travailleurs de la mine d’Aseminoun à Kerman

Le jeudi 20 mai, la grève des travailleurs de la mine d’Aseminoun Faryab de la ville de Manoujan, (province méridionale de Kerman), qui a débuté le lundi 17 mai, s’est poursuivie pour la quatrième journée consécutive. Lundi, ils ont protesté contre le non-paiement de leurs salaires et avantages sociaux et se sont rassemblés devant le gouvernorat de Manoujan, exigeant la révocation du gouverneur. Ils ont scandé : « Honte au gouverneur, qu’il parte ! ». Selon le média officiel Jamaran-news du 17 mai 2021, « les mineurs n’ont pas reçu leurs salaires, leurs assurances et leurs avantages depuis des mois, et 1 200 ont perdu leur emploi cette année. »

Suite à ces protestations, le mardi 17 mai au matin, les travailleurs se sont rassemblés devant le tunnel sur l’autoroute Kahnouj-Bandar-Abbas et ont complètement bloqué la route. En signe de solidarité, des habitants de la région ont rejoint les protestataires. Les unités spéciales anti-émeutes ont été dépêchées sur place pour les réprimer et empêcher les protestations de s’étendre. Mais les mineurs, ignorant les actions et les menaces du régime, ont poursuivi leur mouvement et ont passé la nuit dans le tunnel de Manoujan en continuant à bloquer la route.

Le jeudi 20 mai, la population et les familles des mineurs ont défilé et protesté devant le bureau de l’imam du vendredi du régime à Aseminoun. Le même jour, en solidarité avec les protestataires, la population de Nodej (province de Kerman) s’est également rassemblée devant la mairie et d’autres instances du pouvoir.

Dans une interview accordée à la télévision officielle le 20 mai, le gouverneur criminel de la province de Kerman a ouvertement menacé les travailleurs. « Bloquer l’autoroute est impardonnable, a-t-il lancé. C’est tout à fait inacceptable, et ils doivent être traités conformément à la loi. Je dis en outre aux travailleurs que ceux qui les poussent à protester et à bloquer l’autoroute ne les aiment pas ; ils leur font du tort, à eux et à leurs droits. Je suis fermement opposé au blocage de l’autoroute et j’ai donné l’ordre (aux forces de sécurité) de sévir sévèrement contre les instigateurs. Nous ne plaisantons pas. »

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 21 mai 2021

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe