mercredi, septembre 22, 2021
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsIran - Colère et protestation de la population contre les coupures de...

Iran – Colère et protestation de la population contre les coupures de courant répétées aux cris de « A bas Khamenei ! », « A bas le dictateur ! »

A Téhéran, Kazeroun, Bouchehr, Kordkoy, Gonbad-Kavous, Hamedan, Pakdasht, Kahrizak, Aq-Qala

Mme Maryam Radjavi a salué les manifestants et dénoncé la grave pénurie d’électricité alors que la richesse du pays a été pillée par les dirigeants du régime ou dilapidée dans la répression, la belligérance, les projets nucléaires et de missiles contraires aux intérêts de la nation. Les mollahs n’ont apporté que pauvreté, chômage et destruction des infrastructures et le seul moyen d’instaurer la liberté et la justice est de renverser ce régime.

Hier soir, en raison de coupures répétées de courant, les Téhéranais (des quartiers Tehran-Pars et Saadat-Abad) et les habitants de nombreuses autres villes comme Kazeroun, Kordkoy, Gonbad-Kavous, Hamedan, Pakdacht, Aq-Qala et Bouchehr sont descendus dans la rue aux cris de « A bas Khamenei ». Dans certaines villes, les gens se sont rassemblés devant le gouvernorat ou l’agence de l’électricité. A Kordkoy, des manifestants ont bloqué la rue menant au gouvernorat. Ce matin, les fabriquants de plastique à Kahrizak ont protesté à l’intérieur de l’agence locale de l’électricité contre les coupures de courant répétées.

Les pannes de courant dans tout le pays, qui durent depuis longtemps, se sont généralisées ces deux derniers jours, et dans de nombreuses villes, dont Téhéran et Karadj. Les coupures interviennent sans préavis et durent pendant des heures, ce qui provoque de nombreux problèmes, en particulier pendant les heures de pointe. Le cinquième pic du coronavirus couvre une grande partie de l’Iran et les coupures présentent de grands risques pour les patients et les personnes en soins intensifs.

Ce matin, un porte-parole de l’industrie électrique du régime a annoncé une pénurie d’au moins 11.000 mégawatts d’électricité cette saison, ce qui entraînera encore plus de pannes. Il a cité la fermeture d’un certain nombre de centrales électriques et une augmentation de 14% de la consommation et des centres d’extraction de crypto-monnaie non autorisés (bitcoins), qui appartiennent principalement aux gardiens de la révolution, comme raisons du manque d’électricité (agence de la radiotélévision officielle, 5 juillet 2021).

Mme Maryam Radjavi a salué les manifestants qui ont crié « A bas Khamenei ! A bas le dictateur !». Tandis que le peuple souffre de graves pénuries d’électricité dans la lourde chaleur de l’été, a-t-elle dénoncé, la richesse du pays est pillée par les dirigeants du régime ou leurs proches corrompus ou encore dilapidée dans la répression, la belligérance et les projets antinationaux nucléaires et de missiles. Les mollahs inhumains n’ont apporté que pauvreté, inflation, chômage et destruction des infrastructures, et le seul moyen d’instaurer la liberté et la justice est de renverser ce régime.

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 5 juillet 2021

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe