lundi, juin 27, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsIran - Insurrections et manifestations dans différentes villes pour la troisième nuit...

Iran – Insurrections et manifestations dans différentes villes pour la troisième nuit consécutive

Iran - Insurrections et manifestations dans différentes villes pour la troisième nuit consécutive

Iran : protestations contre la flambée des prix – N° 2

Insurrections et manifestations dans différentes villes pour la troisième nuit consécutive

Les gens scandent « Mort à Khamenei »

Pour la troisième nuit consécutive, le vendredi soir 13 mai 2022, le peuple indigné est descendu dans la rue, protestant contre la flambée des prix et la politique de pillage du régime des mollahs dans de nombreuses villes, notamment Khorramabad, Ardabil, Boroudjerd, Dehdacht, Dorud, Chahinchahr, Junaqan, Farsan, et Cholicheh à Chaharmahal et Bakhtiari,. Dans plusieurs de ces villes, les manifestants ont scandé « Mort à Khamenei».

À Chahinchahr, des jeunes enragés ont incendié un bâtiment de l’État à côté du poste des Forces de Sécurité de l’État (SSF). A Borudjerd, les gens ont manifesté dans les rues de la ville en scandant : « Fusils, canons et chars, les mollahs doivent partir ». Les jeunes ont résisté aux attaques des forces répressives en criant : « Honte à vous ». À Ardabil, des jeunes rebelles se sont affrontés aux agents répressifs et ont continué à manifester malgré leurs attaques. Dans de nombreuses villes, telles que Boroudjerd, Dorud et Farsan, les forces répressives du régime ont ouvert le feu pour réprimer les soulèvements populaires.

ماسور - ۲۳اردیبهشت - جوانان ماسور لرستان جاده را با سطلهای زباله مسدود می‌کنند

Les manifestations du vendredi soir ont eu lieu alors que les forces répressives du régime ont lancé une loi martiale non déclarée dans plusieurs de ces villes, arrêtant de nombreux jeunes et manifestants et coupant ou limitant sévèrement l’accès à l’Internet. De plus, les forces répressives étaient en attente dans certaines zones. À Machhad, la présence des SSF et des forces de renseignement dans la ville avait augmenté. Au même temps, les forces spéciales ont fait des descentes dans des maisons à Junaqan et ont arrêté des dizaines de jeunes. Dans l’allée Alavi et dans la région de Zargan à Ahvaz, des SSF ont arrêté plusieurs jeunes.

L’agence de presse officielle du régime, IRNA, a reconnu le soulèvement pour protester contre la hausse des prix dans diverses villes, dont Téhéran, Dezful, Andimechk, Dorud, Izeh, Yasuj, Junaqan et Fachafuyeh, et a écrit : « Andimechk, dans la province du Khuzestan, a été témoin du rassemblement et de cries des slogans contre la hausse des prix, et aussi les forces de l’ordre caillassées par la population. Citant le procureur du régime à Dezful, IRNA a ajouté : « Quinze personnes qui ont tenté de provoquer une émeute dans la ville ont été arrêtées ». Elle fait également état de sept arrestations à Yasuj (sud-ouest de l’Iran).

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI)
Le 14 mai 2022

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe